Dernières recettes

Le CDC met en garde contre l'augmentation des épidémies d'intoxication alimentaire qui traversent les frontières de l'État

Le CDC met en garde contre l'augmentation des épidémies d'intoxication alimentaire qui traversent les frontières de l'État



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le CDC a annoncé que l'Amérique connaît une augmentation des épidémies d'intoxication alimentaire dans plusieurs États

À la suite de la récente épidémie de Chipotle E. coli, le gouvernement américain réprime les avertissements de sécurité alimentaire.

À la suite d'une récente éclosion d'E. coli qui a fermé 43 restaurants Chipotle et écœuré des dizaines, le CDC a publié une déclaration avertissant les Américains qu'une augmentation des épidémies d'intoxication alimentaire qui traversent les frontières des États a été signalée. En moyenne, deux douzaines d'épidémies dans plusieurs États se sont produites au cours des cinq dernières années, soit une augmentation de 25 % au cours des trois dernières décennies.

Entre 2010 et 2014, le CDC a analysé 8 000 cas d'intoxication alimentaire et a estimé qu'environ 11 pour cent pourraient être considérés comme des épidémies multi-états, contre une moyenne de trois pour cent entre 1973 et 2010.

L'avertissement du CDC ne doit pas être pris à la légère, mais l'agence d'État a expliqué que bon nombre des épidémies signalées pourraient être attribuées à une technologie de détection améliorée et à des tests plus sophistiqués qui peuvent désormais lier les rapports de plusieurs incidents apparemment et les regrouper en tant que multi- épidémie d'état, selon Associated Press.

Cependant, l'augmentation de la contamination généralisée est également liée à des gammes de distribution plus larges de fournisseurs à grande échelle. Auparavant, les fournisseurs ne livraient que dans les zones immédiates, mais maintenant, avec les chaînes de restaurants et les épiceries utilisant des fournisseurs cohérents, un produit contaminé pouvait traverser les frontières des États en un rien de temps.

Le CDC enquête toujours sur l'épidémie de Chipotle, qui a jusqu'à présent rendu malade 37 personnes.


Étiquette : FDA

Qui est un millénaire ?

  • Les millennials sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90 jusqu'au début des années 2000
  • Les milléniaux sont des créateurs de tendances, ce qui signifie que tout ce qui est tendance dans les aliments et les boissons, il ne peut pas être tendance sans eux
  • Les millennials voient la nourriture comme une aventure et une exploration et pas seulement comme une tradition
  • Les milléniaux commandent des articles de petit-déjeuner exclusifs tard le soir
  • Les millennials ont tendance à brouter au lieu de manger de gros repas
  • Les millennials sont plus avertis dans la compréhension du verbiage des menus.
  • Les millennials comprennent la terminologie des techniques de cuisine exotiques, les mélanges de fruits/herbes/légumes/épices non traditionnels.
  • Les millennials font passer le mot à travers une collection de plateformes de médias sociaux.

Selon le Pew Research Center, les millennials devraient dépasser les baby-boomers dans la population américaine en 2019. Les baby-boomers typiques veulent de la nourriture traditionnelle et des endroits qu'ils visitent, les millennials recherchent l'exploratoire et le pragmatique tout en exigeant des choix alimentaires abordables, sains et LOCAUX.

L'industrie de la restauration innove à un rythme effréné en termes de choix de menus et de modèles commerciaux. Cela met à rude épreuve les systèmes de gestion de la sécurité alimentaire (FSMS), car les nouveaux risques doivent être évalués et des interventions mises en œuvre dans toute organisation.

Les régimes à base de plantes sont de plus en plus populaires parmi cette population - par exemple, ce n'est plus seulement le burger de bœuf, mais des articles comme le seitan, le tempeh, le tofu, la protéine de pois font leur chemin dans les menus. Les coupes de viande plus raffinées nécessitent des mesures de sécurité alimentaire renforcées, non seulement sur le site de vente au détail, mais également du côté de la chaîne d'approvisionnement. Les milléniaux achètent beaucoup plus d'aliments préparés, et plus un ménage s'enrichit, moins on mange de nourriture à la maison. Selon un rapport publié, les milléniaux mangent plus dans un restaurant ou un bar que les générations plus âgées. C'est une bonne nouvelle pour les restaurateurs. Ou est-ce?

Effets sur la sécurité alimentaire ?

Alors que nous voyons des améliorations et des mises à jour/refontes de menus, des moyens à la mode et portables de manger à l'extérieur, utilisant des kiosques pour créer une expérience sans friction pour la génération, les restaurateurs doivent consacrer un peu plus de temps/de ressources à leur sécurité alimentaire et à leur FSMS global.

De nombreux éléments de menu innovants sont préparés rapidement dans un équipement de cuisson à la pointe de la technologie à cuisson rapide, éliminant ainsi le besoin de maintien au chaud. Les composants des aliments froids sont utilisés dans plusieurs recettes, ce qui réduit l'inventaire et l'espace de stockage requis sur les lignes de préparation. Cela dépasse les attentes des clients, mais oblige les opérateurs à se concentrer sur la réduction du nombre de points de contrôle critiques (CCP) qui peuvent facilement être surveillés et documentés pour une meilleure exécution du FSMS.

Nous verrons plus de « généralistes » qui peuvent effectuer plusieurs tâches (en exécutant à la fois des fonctions de premier plan et d'arrière-plan), ce qui facilite la paie et les certifications et formations connexes mandatées par les autorités sanitaires locales. Le généraliste doit être formé à la sécurité alimentaire et capable de fonctionner de manière efficace et créative, afin de maximiser son temps, tout en préservant la sécurité et la qualité des aliments. L'enseignement à distance est de plus en plus utilisé et les certifications et outils de sécurité alimentaire sont de plus en plus automatisés.

Améliorations de la salubrité des aliments ?

La durée de conservation des articles préparés dont le temps et la température sont contrôlés pour la sécurité alimentaire (TCS), les limites critiques pour la cuisson et le réchauffage, les allergènes alimentaires et les contacts croisés associés, et la teneur en nutriments/caloriques sont des éléments clés. Les jus de fruits frais, les produits locaux, les produits biologiques et les produits casher sont sensibles et doivent être surveillés correctement. De plus, le bien-être des animaux, les œufs sans cage, les articles sans gras trans, l'identification des ingrédients génétiquement modifiés, le « clean label » sont quelques-uns des nombreux efforts déployés dans les coulisses lorsque les restaurants et les chaînes recherchent de nouveaux aliments et boissons. .

Les millennials sont très engagés avec les food trucks. Ils peuvent avoir une idée des choix alimentaires locaux passionnants dans une atmosphère décontractée. Il faut s'assurer que le food truck local fonctionne selon les normes les plus élevées et qu'il a obtenu l'approbation et l'autorisation de l'agence de réglementation locale.

Une enquête sur les tendances alimentaires menée en 2018 par la National Restaurant Association a identifié le concept « hyperlocal » de la culture de produits sur place (agriculture verticale sur le toit ou en intérieur, etc.) comme la tendance numéro un. Ce concept de « jardins du chef » permet aux opérateurs d'introduire dans le restaurant de nouveaux produits et légumes qui ne seraient normalement pas servis par leurs concurrents et qui ne sont pas disponibles auprès des distributeurs de produits normaux. Le personnel clé du côté de l'opérateur doit devenir plus éduqué et compétent dans l'élaboration de plans de bonnes pratiques agricoles pour faire face aux risques de la culture de leurs propres produits.

Qu'est-ce que les millennials aiment ?

  • Cultiver des légumes
  • Élevage d'animaux destinés à l'alimentation
  • Brassage de bière
  • Viande en fermentation (charcuterie)
  • Production de boissons de type probiotique
  • Apiculture (pour le miel)
  • Production d'eau
  • Viande vieillissante
  • Boissons à distiller
  • Production de jus pressés à froid

Un plan d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP) peut être requis par les réglementations locales lors de ces opérations. Des contrôles préventifs élargis seront également nécessaires. Des programmes préalables supplémentaires doivent être ajoutés aux éléments/procédures à haut risque pour un SMSDA plus efficace.

Chaque manipulateur d'aliments DOIT recevoir une formation sur la salubrité des aliments et la direction doit la surveiller et l'actualiser au besoin. Chaque gestionnaire DOIT obtenir une certification accréditée en matière de sécurité alimentaire. La formation sur les allergies/intolérances alimentaires peut être une fonctionnalité supplémentaire pour tous les gestionnaires afin que les clients ayant des besoins diététiques particuliers puissent devenir des clients réguliers. Les audits des normes de marque par des tiers peuvent garantir les exigences de l'entreprise et du service de santé local.

Médias sociaux et technologie

Les millennials représentent la plupart des publications sur les réseaux sociaux. Il est important que les opérateurs ne deviennent pas sur la défensive ou dédaigneux des observations et des messages, quelle que soit leur validité. En utilisant les commentaires sur les réseaux sociaux comme moyen d'accroître la sensibilisation à la sécurité alimentaire et d'identifier les besoins de formation supplémentaires, les opérateurs peuvent devenir transparents et plus sûrs. La génération Y a grandi avec des applications qui facilitent la vie de tous les jours et devoir écrire des journaux à la main et utiliser des listes de contrôle Excel n'est pas intuitif pour eux en tant qu'opérateurs/gestionnaires. La création d'une application pour le SMSDA et les normes, des listes de contrôle, l'exploitation de l'Internet des objets (IoT), une formation basée sur le cloud, l'intelligence de la chaîne d'approvisionnement, la surveillance HACCP, etc. peuvent rendre la vie d'un gestionnaire un peu plus facile.

Alors, quel est le résultat ? Ne commettez pas l'erreur fatale de faire passer le profit avant la sécurité alimentaire alors que l'on devient créatif et innovant.

Alors que nous disons au revoir à 2018 et souhaitons la bienvenue à 2019, nous vous souhaitons une nouvelle année très saine, prospère et sans danger pour les aliments. Acclamations!!


Étiquette : FDA

Qui est un Millennial ?

  • Les millennials sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90 jusqu'au début des années 2000
  • Les milléniaux sont des créateurs de tendances, ce qui signifie que tout ce qui est tendance dans les aliments et les boissons, il ne peut pas être tendance sans eux
  • Les millennials voient la nourriture comme une aventure et une exploration et pas seulement comme une tradition
  • Les milléniaux commandent des articles de petit-déjeuner exclusifs tard le soir
  • Les millennials ont tendance à brouter au lieu de manger de gros repas
  • Les millennials sont plus avertis pour comprendre le verbiage des menus.
  • Les millennials comprennent la terminologie des techniques de cuisine exotiques, les mélanges de fruits/herbes/légumes/épices non traditionnels.
  • Les millennials font passer le mot à travers une collection de plateformes de médias sociaux.

Selon le Pew Research Center, les milléniaux devraient dépasser les baby-boomers dans la population américaine en 2019. Les baby-boomers typiques veulent de la nourriture traditionnelle et des endroits qu'ils visitent, les millennials recherchent l'exploratoire et le pragmatique tout en exigeant des choix alimentaires abordables, sains et LOCAUX.

L'industrie de la restauration innove à un rythme effréné en termes de choix de menus et de modèles commerciaux. Cela met à rude épreuve les systèmes de gestion de la sécurité alimentaire (FSMS), car les nouveaux risques doivent être évalués et des interventions mises en œuvre dans toute organisation.

Les régimes à base de plantes sont de plus en plus populaires parmi cette population - par exemple, ce n'est plus seulement le burger de bœuf, mais des articles comme le seitan, le tempeh, le tofu, la protéine de pois font leur chemin dans les menus. Les coupes de viande plus raffinées nécessitent des mesures de sécurité alimentaire renforcées, non seulement sur le site de vente au détail, mais également du côté de la chaîne d'approvisionnement. Les milléniaux achètent beaucoup plus d'aliments préparés, et plus un ménage s'enrichit, moins on mange de nourriture à la maison. Selon un rapport publié, les milléniaux mangent plus dans un restaurant ou un bar que les générations plus âgées. C'est une bonne nouvelle pour les restaurateurs. Ou est-ce?

Effets sur la sécurité alimentaire ?

Alors que nous voyons des améliorations et des mises à jour/refontes de menus, des moyens à la mode et portables de manger à l'extérieur, utilisant des kiosques pour créer une expérience sans friction pour la génération, les restaurateurs doivent consacrer un peu plus de temps/de ressources à leur sécurité alimentaire et à leur FSMS global.

De nombreux éléments de menu innovants sont préparés rapidement dans un équipement de cuisson à la pointe de la technologie à cuisson rapide, éliminant ainsi le besoin de maintien au chaud. Les composants des aliments froids sont utilisés dans plusieurs recettes, ce qui réduit l'inventaire et l'espace de stockage requis sur les lignes de préparation. Cela dépasse les attentes des clients, mais oblige les opérateurs à se concentrer sur la réduction du nombre de points de contrôle critiques (CCP) qui peuvent facilement être surveillés et documentés pour une meilleure exécution du FSMS.

Nous verrons plus de « généralistes » qui peuvent effectuer plusieurs tâches (en exécutant à la fois des fonctions de premier plan et d'arrière-plan), ce qui facilite la paie et les certifications et formations connexes mandatées par les autorités sanitaires locales. Le généraliste doit être formé à la sécurité alimentaire et capable de fonctionner de manière efficace et créative, afin de maximiser son temps, tout en préservant la sécurité et la qualité des aliments. L'enseignement à distance est de plus en plus utilisé et les certifications et outils de sécurité alimentaire sont de plus en plus automatisés.

Améliorations de la salubrité des aliments ?

La durée de conservation des articles préparés dont le temps et la température sont contrôlés pour la sécurité alimentaire (TCS), les limites critiques pour la cuisson et le réchauffage, les allergènes alimentaires et les contacts croisés associés, et la teneur en nutriments/caloriques sont des éléments clés. Les jus de fruits frais, les produits locaux, les produits biologiques et les produits casher sont sensibles et doivent être surveillés correctement. De plus, le bien-être des animaux, les œufs sans cage, les articles sans gras trans, l'identification des ingrédients génétiquement modifiés, le « clean label » sont quelques-uns des nombreux efforts déployés dans les coulisses lorsque les restaurants et les chaînes recherchent de nouveaux aliments et boissons. .

Les millennials sont très engagés avec les food trucks. Ils peuvent avoir une idée des choix alimentaires locaux passionnants dans une atmosphère décontractée. Il faut s'assurer que le food truck local fonctionne selon les normes les plus élevées et qu'il a obtenu l'approbation et l'autorisation de l'agence de réglementation locale.

Une enquête sur les tendances alimentaires menée en 2018 par la National Restaurant Association a identifié le concept « hyperlocal » de la culture de produits sur place (agriculture verticale sur le toit ou en intérieur, etc.) comme la tendance numéro un. Ce concept de « jardins du chef » permet aux opérateurs d'introduire dans le restaurant de nouveaux produits et légumes qui ne seraient normalement pas servis par leurs concurrents et qui ne sont pas disponibles auprès des distributeurs de produits normaux. Le personnel clé du côté de l'opérateur doit devenir plus éduqué et plus compétent dans l'élaboration de plans de bonnes pratiques agricoles pour faire face aux risques liés à la culture de leurs propres produits.

Qu'est-ce que les millennials aiment ?

  • Cultiver des légumes
  • Élevage d'animaux destinés à l'alimentation
  • Brassage de bière
  • Viande en fermentation (charcuterie)
  • Production de boissons de type probiotique
  • Apiculture (pour le miel)
  • Production d'eau
  • Viande vieillissante
  • Boissons à distiller
  • Production de jus pressés à froid

Un plan d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP) peut être requis par les réglementations locales lors de ces opérations. Des contrôles préventifs élargis seront également nécessaires. Des programmes préalables supplémentaires doivent être ajoutés aux éléments/procédures à haut risque pour un SMSDA plus efficace.

Chaque manipulateur d'aliments DOIT recevoir une formation sur la salubrité des aliments et la direction doit la surveiller et l'actualiser au besoin. Chaque gestionnaire DOIT obtenir une certification accréditée en matière de sécurité alimentaire. La formation sur les allergies/intolérances alimentaires peut être une fonctionnalité supplémentaire pour tous les gestionnaires afin que les clients ayant des besoins diététiques particuliers puissent devenir des clients réguliers. Les audits des normes de marque par des tiers peuvent garantir les exigences de l'entreprise et du service de santé local.

Médias sociaux et technologie

Les millennials représentent la plupart des publications sur les réseaux sociaux. Il est important que les opérateurs ne deviennent pas sur la défensive ou dédaigneux des observations et des messages, quelle que soit leur validité. En utilisant les commentaires sur les réseaux sociaux comme moyen d'accroître la sensibilisation à la sécurité alimentaire et d'identifier les besoins de formation supplémentaires, les opérateurs peuvent devenir transparents et plus sûrs. La génération Y a grandi avec des applications qui facilitent la vie de tous les jours et devoir écrire des journaux à la main et utiliser des listes de contrôle Excel n'est pas intuitif pour eux en tant qu'opérateurs/gestionnaires. La création d'une application pour le SMSDA et les normes, des listes de contrôle, l'exploitation de l'Internet des objets (IoT), une formation basée sur le cloud, l'intelligence de la chaîne d'approvisionnement, la surveillance HACCP, etc. peuvent rendre la vie d'un gestionnaire un peu plus facile.

Alors, quel est le résultat ? Ne commettez pas l'erreur fatale de faire passer le profit avant la sécurité alimentaire alors que l'on devient créatif et innovant.

Alors que nous disons au revoir à 2018 et souhaitons la bienvenue à 2019, nous vous souhaitons une nouvelle année très saine, prospère et sans danger pour les aliments. Acclamations!!


Étiquette : FDA

Qui est un millénaire ?

  • Les millennials sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90 jusqu'au début des années 2000
  • Les milléniaux sont des créateurs de tendances, ce qui signifie que tout ce qui est tendance dans les aliments et les boissons, il ne peut pas être tendance sans eux
  • Les millennials voient la nourriture comme une aventure et une exploration et pas seulement comme une tradition
  • Les milléniaux commandent des articles de petit-déjeuner exclusifs tard le soir
  • Les millennials ont tendance à brouter au lieu de manger de gros repas
  • Les millennials sont plus avertis pour comprendre le verbiage des menus.
  • Les millennials comprennent la terminologie des techniques de cuisine exotiques, les mélanges de fruits/herbes/légumes/épices non traditionnels.
  • Les millennials font passer le mot à travers une collection de plateformes de médias sociaux.

Selon le Pew Research Center, les milléniaux devraient dépasser les baby-boomers dans la population américaine en 2019. Les baby-boomers typiques veulent de la nourriture traditionnelle et des endroits qu'ils visitent, les millennials recherchent l'exploratoire et le pragmatique tout en exigeant des choix alimentaires abordables, sains et LOCAUX.

L'industrie de la restauration innove à un rythme effréné en termes de choix de menus et de modèles commerciaux. Cela met à rude épreuve les systèmes de gestion de la sécurité alimentaire (FSMS), car les nouveaux risques doivent être évalués et des interventions mises en œuvre dans toute organisation.

Les régimes à base de plantes sont de plus en plus populaires parmi cette population - par exemple, ce n'est plus seulement le burger de bœuf, mais des articles comme le seitan, le tempeh, le tofu, la protéine de pois font leur chemin sur les menus. Les coupes de viande plus raffinées nécessitent des mesures de sécurité alimentaire renforcées, non seulement sur le site de vente au détail, mais également du côté de la chaîne d'approvisionnement. Les milléniaux achètent beaucoup plus d'aliments préparés, et plus un ménage s'enrichit, moins on mange de nourriture à la maison. Selon un rapport publié, les milléniaux mangent plus dans un restaurant ou un bar que les générations plus âgées. C'est une bonne nouvelle pour les restaurateurs. Ou est-ce?

Effets sur la sécurité alimentaire ?

Alors que nous voyons des améliorations et des mises à jour/refontes de menus, des moyens à la mode et portables de manger à l'extérieur, utilisant des kiosques pour créer une expérience sans friction pour la génération, les restaurateurs doivent consacrer un peu plus de temps/de ressources à leur sécurité alimentaire et à leur FSMS global.

De nombreux éléments de menu innovants sont préparés rapidement dans des équipements de cuisson à la pointe de la technologie à cuisson rapide, éliminant ainsi le besoin de maintien au chaud. Les composants des aliments froids sont utilisés dans plusieurs recettes, ce qui réduit l'inventaire et l'espace de stockage requis sur les lignes de préparation. Cela dépasse les attentes des clients, mais oblige les opérateurs à se concentrer sur la réduction du nombre de points de contrôle critiques (CCP) qui peuvent facilement être surveillés et documentés pour une meilleure exécution du FSMS.

Nous verrons plus de « généralistes » qui peuvent effectuer plusieurs tâches (en exécutant à la fois des fonctions de premier plan et d'arrière-plan), ce qui facilite la paie et les certifications et formations connexes mandatées par les autorités sanitaires locales. Le généraliste doit être formé à la sécurité alimentaire et capable de fonctionner de manière efficace et créative, afin de maximiser son temps, tout en préservant la sécurité et la qualité des aliments. L'enseignement à distance est de plus en plus utilisé et les certifications et outils de sécurité alimentaire sont de plus en plus automatisés.

Améliorations de la salubrité des aliments ?

La durée de conservation des articles préparés dont le temps et la température sont contrôlés pour la sécurité alimentaire (TCS), les limites critiques pour la cuisson et le réchauffage, les allergènes alimentaires et les contacts croisés associés, et la teneur en nutriments/caloriques sont des éléments clés. Les jus de fruits frais, les produits locaux, les produits biologiques et les produits casher sont sensibles et doivent être surveillés correctement. De plus, le bien-être des animaux, les œufs sans cage, les articles sans gras trans, l'identification des ingrédients génétiquement modifiés, le « clean label » sont quelques-uns des nombreux efforts déployés dans les coulisses lorsque les restaurants et les chaînes recherchent de nouveaux aliments et boissons. .

Les millennials sont très engagés avec les food trucks. Ils peuvent avoir une idée des choix alimentaires locaux passionnants dans une atmosphère décontractée. Il faut s'assurer que le food truck local fonctionne selon les normes les plus élevées et qu'il a obtenu l'approbation et l'autorisation de l'agence de réglementation locale.

Une enquête sur les tendances alimentaires menée en 2018 par la National Restaurant Association a identifié le concept « hyperlocal » de la culture de produits sur place (agriculture verticale sur le toit ou en intérieur, etc.) comme la tendance numéro un. Ce concept de « jardins du chef » permet aux opérateurs d'introduire dans le restaurant de nouveaux produits et légumes qui ne seraient normalement pas servis par leurs concurrents et qui ne sont pas disponibles auprès des distributeurs de produits normaux. Le personnel clé du côté de l'opérateur doit devenir plus éduqué et plus compétent dans l'élaboration de plans de bonnes pratiques agricoles pour faire face aux risques liés à la culture de leurs propres produits.

Qu'est-ce que les millennials aiment ?

  • Cultiver des légumes
  • Élevage d'animaux destinés à l'alimentation
  • Brassage de bière
  • Viande en fermentation (charcuterie)
  • Production de boissons de type probiotique
  • Apiculture (pour le miel)
  • Production d'eau
  • Viande vieillissante
  • Boissons à distiller
  • Production de jus pressés à froid

Un plan d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP) peut être requis par les réglementations locales lors de ces opérations. Des contrôles préventifs élargis seront également nécessaires. Des programmes préalables supplémentaires doivent être ajoutés aux éléments/procédures à haut risque pour un SMSDA plus efficace.

Chaque manipulateur d'aliments DOIT recevoir une formation sur la salubrité des aliments et la direction doit la surveiller et l'actualiser au besoin. Chaque gestionnaire DOIT obtenir une certification accréditée en matière de sécurité alimentaire. La formation sur les allergies/intolérances alimentaires peut être une fonctionnalité supplémentaire pour tous les gestionnaires afin que les clients ayant des besoins alimentaires particuliers puissent devenir des clients réguliers. Les audits des normes de marque par des tiers peuvent garantir les exigences de l'entreprise et du service de santé local.

Médias sociaux et technologie

Les millennials représentent la plupart des publications sur les réseaux sociaux. Il est important que les opérateurs ne deviennent pas sur la défensive ou dédaigneux des observations et des messages, quelle que soit leur validité. En utilisant les commentaires sur les réseaux sociaux comme moyen d'accroître la sensibilisation à la sécurité alimentaire et d'identifier les besoins de formation supplémentaires, les opérateurs peuvent devenir transparents et plus sûrs. La génération Y a grandi avec des applications qui facilitent la vie de tous les jours et devoir écrire des journaux à la main et utiliser des listes de contrôle Excel n'est pas intuitif pour eux en tant qu'opérateurs/gestionnaires. La création d'une application pour le SMSDA et les normes, des listes de contrôle, l'exploitation de l'Internet des objets (IoT), une formation basée sur le cloud, l'intelligence de la chaîne d'approvisionnement, la surveillance HACCP, etc. peuvent rendre la vie d'un gestionnaire un peu plus facile.

Alors, quel est le résultat ? Ne commettez pas l'erreur fatale de faire passer le profit avant la sécurité alimentaire alors que l'on devient créatif et innovant.

Alors que nous disons au revoir à 2018 et souhaitons la bienvenue à 2019, nous vous souhaitons une nouvelle année très saine, prospère et sans danger pour les aliments. Acclamations!!


Étiquette : FDA

Qui est un millénaire ?

  • Les millennials sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90 jusqu'au début des années 2000
  • Les milléniaux sont des créateurs de tendances, ce qui signifie que tout ce qui est tendance dans les aliments et les boissons, il ne peut pas être tendance sans eux
  • Les millennials voient la nourriture comme une aventure et une exploration et pas seulement comme une tradition
  • Les milléniaux commandent des articles de petit-déjeuner exclusifs tard le soir
  • Les millennials ont tendance à brouter au lieu de manger de gros repas
  • Les millennials sont plus avertis pour comprendre le verbiage des menus.
  • Les millennials comprennent la terminologie des techniques de cuisine exotiques, les mélanges de fruits/herbes/légumes/épices non traditionnels.
  • Les millennials font passer le mot à travers une collection de plateformes de médias sociaux.

Selon le Pew Research Center, les milléniaux devraient dépasser les baby-boomers dans la population américaine en 2019. Les baby-boomers typiques veulent de la nourriture traditionnelle et des endroits qu'ils visitent, les millennials recherchent l'exploratoire et le pragmatique tout en exigeant des choix alimentaires abordables, sains et LOCAUX.

L'industrie de la restauration innove à un rythme effréné en termes de choix de menus et de modèles commerciaux. Cela met à rude épreuve les systèmes de gestion de la sécurité sanitaire des aliments (FSMS), car les nouveaux risques doivent être évalués et des interventions mises en œuvre dans toute organisation.

Les régimes à base de plantes sont de plus en plus populaires parmi cette population - par exemple, ce n'est plus seulement le burger de bœuf, mais des articles comme le seitan, le tempeh, le tofu, la protéine de pois font leur chemin dans les menus. Les coupes de viande plus raffinées nécessitent des mesures de sécurité alimentaire renforcées, non seulement sur le site de vente au détail, mais également du côté de la chaîne d'approvisionnement. Les milléniaux achètent beaucoup plus d'aliments préparés, et plus un ménage s'enrichit, moins on mange de nourriture à la maison. Selon un rapport publié, les milléniaux mangent plus dans un restaurant ou un bar que les générations plus âgées. C'est une bonne nouvelle pour les restaurateurs. Ou est-ce?

Effets sur la sécurité alimentaire ?

Alors que nous voyons des améliorations et des mises à jour/refontes de menus, des moyens à la mode et portables de manger à l'extérieur, utilisant des kiosques pour créer une expérience sans friction pour la génération, les restaurateurs doivent consacrer un peu plus de temps/de ressources à leur sécurité alimentaire et à leur FSMS global.

De nombreux éléments de menu innovants sont préparés rapidement dans un équipement de cuisson à la pointe de la technologie à cuisson rapide, éliminant ainsi le besoin de maintien au chaud. Les composants des aliments froids sont utilisés dans plusieurs recettes, ce qui réduit l'inventaire et l'espace de stockage requis sur les lignes de préparation. Cela dépasse les attentes des clients, mais oblige les opérateurs à se concentrer sur la réduction du nombre de points de contrôle critiques (CCP) qui peuvent facilement être surveillés et documentés pour une meilleure exécution du FSMS.

Nous verrons plus de « généralistes » qui peuvent effectuer plusieurs tâches (en exécutant à la fois des fonctions de premier plan et d'arrière-plan), ce qui facilite la paie et les certifications et formations connexes mandatées par les autorités sanitaires locales. Le généraliste doit être formé à la sécurité alimentaire et capable de fonctionner de manière efficace et créative, afin de maximiser son temps, tout en préservant la sécurité et la qualité des aliments. L'enseignement à distance est de plus en plus utilisé et les certifications et outils de sécurité alimentaire sont de plus en plus automatisés.

Améliorations de la salubrité des aliments ?

La durée de conservation des articles préparés dont le temps et la température sont contrôlés pour la sécurité alimentaire (TCS), les limites critiques pour la cuisson et le réchauffage, les allergènes alimentaires et les contacts croisés associés, et la teneur en nutriments/caloriques sont des éléments clés. Les jus de fruits frais, les produits locaux, les produits biologiques et les produits casher sont sensibles et doivent être surveillés correctement. De plus, le bien-être des animaux, les œufs sans cage, les articles sans gras trans, l'identification des ingrédients génétiquement modifiés, le « clean label » sont quelques-uns des nombreux efforts déployés dans les coulisses lorsque les restaurants et les chaînes recherchent de nouveaux aliments et boissons. .

Les millennials sont très engagés avec les food trucks. Ils peuvent avoir une idée des choix alimentaires locaux passionnants dans une atmosphère décontractée. Il faut s'assurer que le food truck local fonctionne selon les normes les plus élevées et qu'il a obtenu l'approbation et l'autorisation de l'agence de réglementation locale.

Une enquête sur les tendances alimentaires menée en 2018 par la National Restaurant Association a identifié le concept « hyperlocal » de la culture de produits sur place (agriculture verticale sur le toit ou en intérieur, etc.) comme la tendance numéro un. Ce concept de « jardins du chef » permet aux opérateurs d'introduire dans le restaurant de nouveaux produits et légumes qui ne seraient normalement pas servis par leurs concurrents et qui ne sont pas disponibles auprès des distributeurs de produits normaux. Le personnel clé du côté de l'opérateur doit devenir plus éduqué et plus compétent dans l'élaboration de plans de bonnes pratiques agricoles pour faire face aux risques liés à la culture de leurs propres produits.

Qu'est-ce que les millennials aiment ?

  • Cultiver des légumes
  • Élevage d'animaux destinés à l'alimentation
  • Brassage de bière
  • Viande en fermentation (charcuterie)
  • Production de boissons de type probiotique
  • Apiculture (pour le miel)
  • Production d'eau
  • Viande vieillissante
  • Boissons à distiller
  • Production de jus pressés à froid

Un plan d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP) peut être requis par les réglementations locales lors de ces opérations. Des contrôles préventifs élargis seront également nécessaires. Des programmes préalables supplémentaires doivent être ajoutés aux éléments/procédures à haut risque pour un SMSDA plus efficace.

Chaque manipulateur d'aliments DOIT recevoir une formation sur la salubrité des aliments et la direction doit la surveiller et l'actualiser au besoin. Chaque gestionnaire DOIT obtenir une certification accréditée en matière de sécurité alimentaire. La formation sur les allergies/intolérances alimentaires peut être une fonctionnalité supplémentaire pour tous les gestionnaires afin que les clients ayant des besoins alimentaires particuliers puissent devenir des clients réguliers. Les audits des normes de marque par des tiers peuvent garantir les exigences de l'entreprise et du service de santé local.

Médias sociaux et technologie

Les millennials représentent la plupart des publications sur les réseaux sociaux. Il est important que les opérateurs ne deviennent pas sur la défensive ou dédaigneux des observations et des messages, quelle que soit leur validité. En utilisant les commentaires sur les réseaux sociaux comme moyen d'accroître la sensibilisation à la sécurité alimentaire et d'identifier les besoins de formation supplémentaires, les opérateurs peuvent devenir transparents et plus sûrs. La génération Y a grandi avec des applications qui facilitent la vie de tous les jours et devoir écrire des journaux à la main et utiliser des listes de contrôle Excel n'est pas intuitif pour eux en tant qu'opérateurs/gestionnaires. La création d'une application pour le SMSDA et les normes, des listes de contrôle, l'exploitation de l'Internet des objets (IoT), une formation basée sur le cloud, l'intelligence de la chaîne d'approvisionnement, la surveillance HACCP, etc. peuvent rendre la vie d'un gestionnaire un peu plus facile.

Alors, quel est le résultat ? Ne commettez pas l'erreur fatale de faire passer le profit avant la sécurité alimentaire alors que l'on devient créatif et innovant.

Alors que nous disons au revoir à 2018 et souhaitons la bienvenue à 2019, nous vous souhaitons une nouvelle année très saine, prospère et sans danger pour les aliments. Acclamations!!


Étiquette : FDA

Qui est un Millennial ?

  • Les millennials sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90 jusqu'au début des années 2000
  • Les milléniaux sont des créateurs de tendances, ce qui signifie que tout ce qui est tendance dans les aliments et les boissons, il ne peut pas être tendance sans eux
  • Les millennials voient la nourriture comme une aventure et une exploration et pas seulement comme une tradition
  • Les milléniaux commandent des articles de petit-déjeuner exclusifs tard le soir
  • Les millennials ont tendance à brouter au lieu de manger de gros repas
  • Les millennials sont plus avertis pour comprendre le verbiage des menus.
  • Les millennials comprennent la terminologie des techniques de cuisine exotiques, les mélanges de fruits/herbes/légumes/épices non traditionnels.
  • Les millennials font passer le mot à travers une collection de plateformes de médias sociaux.

Selon le Pew Research Center, les millennials devraient dépasser les baby-boomers dans la population américaine en 2019. Les baby-boomers typiques veulent de la nourriture traditionnelle et des endroits qu'ils visitent, les millennials recherchent l'exploratoire et le pragmatique tout en exigeant des choix alimentaires abordables, sains et LOCAUX.

L'industrie de la restauration innove à un rythme effréné en termes de choix de menus et de modèles commerciaux. Cela met à rude épreuve les systèmes de gestion de la sécurité alimentaire (FSMS), car les nouveaux risques doivent être évalués et des interventions mises en œuvre dans toute organisation.

Les régimes à base de plantes sont de plus en plus populaires parmi cette population - par exemple, ce n'est plus seulement le burger de bœuf, mais des articles comme le seitan, le tempeh, le tofu, la protéine de pois font leur chemin sur les menus. Les coupes de viande plus raffinées nécessitent des mesures de sécurité alimentaire renforcées, non seulement sur le site de vente au détail, mais également du côté de la chaîne d'approvisionnement. Les milléniaux achètent beaucoup plus d'aliments préparés, et plus un ménage s'enrichit, moins on mange de nourriture à la maison. Selon un rapport publié, les milléniaux mangent dans un restaurant ou un bar plus que les générations plus âgées. C'est une bonne nouvelle pour les restaurateurs. Ou est-ce?

Effets sur la sécurité alimentaire ?

Alors que nous voyons des améliorations et des mises à jour/refontes de menus, des moyens à la mode et portables de manger à l'extérieur, utilisant des kiosques pour créer une expérience sans friction pour la génération, les restaurateurs doivent consacrer un peu plus de temps/de ressources à leur sécurité alimentaire et à leur FSMS global.

De nombreux éléments de menu innovants sont préparés rapidement dans un équipement de cuisson à la pointe de la technologie à cuisson rapide, éliminant ainsi le besoin de maintien au chaud. Les composants des aliments froids sont utilisés dans plusieurs recettes, ce qui réduit l'inventaire et l'espace de stockage requis sur les lignes de préparation. Cela dépasse les attentes des clients, mais oblige les opérateurs à se concentrer sur la réduction du nombre de points de contrôle critiques (CCP) qui peuvent facilement être surveillés et documentés pour une meilleure exécution du FSMS.

Nous verrons plus de « généralistes » qui peuvent effectuer plusieurs tâches (en exécutant à la fois des fonctions de premier plan et d'arrière-plan), ce qui facilite la paie et les certifications et formations connexes mandatées par les autorités sanitaires locales. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Tag: FDA

Who is a Millennial?

  • Millennials are born between the early 1980s and the mid-1990s to early 2000s
  • Millennials are trend setters – which means that whatever is trending in food and beverages, it cannot trend without them
  • Millennials see food as an adventure and exploratory and not just traditional
  • Millennials order exclusive breakfast items late at night
  • Millennials tend to graze instead of eating large meals
  • Millennials are savvier in understanding menu verbiage.
  • Millennials understand exotic cooking technique terminology, non-mainstream fruits/herbs/ vegetables/ethnic spice blends.
  • Millennials spread the word through collection of social media platforms.

According to the Pew Research Center, millennials are expected to overtake baby boomers in the U.S. population in 2019. Typical baby boomers want traditional food and places they visit, millennials are seeking the exploratory and pragmatic while demanding affordable, healthy, and LOCAL food choices.

The restaurant industry is innovating at a highest pace in terms of menu choices and business models. This puts a strain on food safety management systems (FSMS), as new risks must be assessed and interventions implemented in any organization.

Plant-based diets are increasingly popular among this demographic – for example, it’s not just beef burger anymore, but items like Seitan, Tempeh, Tofu, Pea-Protein are making their way on menus. Fancier meat cuts require enhanced food safety measures – at not only the retail site but the supply chain side as well. The millennials are buying a lot more prepared food, and the wealthier a household becomes, the less food is eaten at home. According to published report, millennials eat in a restaurant or bar more than older generations. This is good news for restaurants. Ou est-ce?

Effects on Food Safety?

As we see menu enhancements and updates/re-do, trendy and portable means to eat out, using kiosks to create a frictionless experience for the generation, the restaurant operators must spend a little more time/resources for their food safety and overall FSMS.

Many innovative menu items are made quickly in fast-cooking, state-of-the-art cooking equipment eliminating the need for hot holding. Cold food components are used in multiple recipes, which reduces inventory and storage space required at the prep lines. This exceeds guests’ expectations but mandates operators to focus on reducing number of Critical Control Points (CCPs) that can easily be monitored and documented for better FSMS execution.

We will see more “generalists” who can multi-task (performing both front- and back-of-the-house functions) that makes it easier on payroll and related certifications and training mandated by local health authorities. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Tag: FDA

Who is a Millennial?

  • Millennials are born between the early 1980s and the mid-1990s to early 2000s
  • Millennials are trend setters – which means that whatever is trending in food and beverages, it cannot trend without them
  • Millennials see food as an adventure and exploratory and not just traditional
  • Millennials order exclusive breakfast items late at night
  • Millennials tend to graze instead of eating large meals
  • Millennials are savvier in understanding menu verbiage.
  • Millennials understand exotic cooking technique terminology, non-mainstream fruits/herbs/ vegetables/ethnic spice blends.
  • Millennials spread the word through collection of social media platforms.

According to the Pew Research Center, millennials are expected to overtake baby boomers in the U.S. population in 2019. Typical baby boomers want traditional food and places they visit, millennials are seeking the exploratory and pragmatic while demanding affordable, healthy, and LOCAL food choices.

The restaurant industry is innovating at a highest pace in terms of menu choices and business models. This puts a strain on food safety management systems (FSMS), as new risks must be assessed and interventions implemented in any organization.

Plant-based diets are increasingly popular among this demographic – for example, it’s not just beef burger anymore, but items like Seitan, Tempeh, Tofu, Pea-Protein are making their way on menus. Fancier meat cuts require enhanced food safety measures – at not only the retail site but the supply chain side as well. The millennials are buying a lot more prepared food, and the wealthier a household becomes, the less food is eaten at home. According to published report, millennials eat in a restaurant or bar more than older generations. This is good news for restaurants. Ou est-ce?

Effects on Food Safety?

As we see menu enhancements and updates/re-do, trendy and portable means to eat out, using kiosks to create a frictionless experience for the generation, the restaurant operators must spend a little more time/resources for their food safety and overall FSMS.

Many innovative menu items are made quickly in fast-cooking, state-of-the-art cooking equipment eliminating the need for hot holding. Cold food components are used in multiple recipes, which reduces inventory and storage space required at the prep lines. This exceeds guests’ expectations but mandates operators to focus on reducing number of Critical Control Points (CCPs) that can easily be monitored and documented for better FSMS execution.

We will see more “generalists” who can multi-task (performing both front- and back-of-the-house functions) that makes it easier on payroll and related certifications and training mandated by local health authorities. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Tag: FDA

Who is a Millennial?

  • Millennials are born between the early 1980s and the mid-1990s to early 2000s
  • Millennials are trend setters – which means that whatever is trending in food and beverages, it cannot trend without them
  • Millennials see food as an adventure and exploratory and not just traditional
  • Millennials order exclusive breakfast items late at night
  • Millennials tend to graze instead of eating large meals
  • Millennials are savvier in understanding menu verbiage.
  • Millennials understand exotic cooking technique terminology, non-mainstream fruits/herbs/ vegetables/ethnic spice blends.
  • Millennials spread the word through collection of social media platforms.

According to the Pew Research Center, millennials are expected to overtake baby boomers in the U.S. population in 2019. Typical baby boomers want traditional food and places they visit, millennials are seeking the exploratory and pragmatic while demanding affordable, healthy, and LOCAL food choices.

The restaurant industry is innovating at a highest pace in terms of menu choices and business models. This puts a strain on food safety management systems (FSMS), as new risks must be assessed and interventions implemented in any organization.

Plant-based diets are increasingly popular among this demographic – for example, it’s not just beef burger anymore, but items like Seitan, Tempeh, Tofu, Pea-Protein are making their way on menus. Fancier meat cuts require enhanced food safety measures – at not only the retail site but the supply chain side as well. The millennials are buying a lot more prepared food, and the wealthier a household becomes, the less food is eaten at home. According to published report, millennials eat in a restaurant or bar more than older generations. This is good news for restaurants. Ou est-ce?

Effects on Food Safety?

As we see menu enhancements and updates/re-do, trendy and portable means to eat out, using kiosks to create a frictionless experience for the generation, the restaurant operators must spend a little more time/resources for their food safety and overall FSMS.

Many innovative menu items are made quickly in fast-cooking, state-of-the-art cooking equipment eliminating the need for hot holding. Cold food components are used in multiple recipes, which reduces inventory and storage space required at the prep lines. This exceeds guests’ expectations but mandates operators to focus on reducing number of Critical Control Points (CCPs) that can easily be monitored and documented for better FSMS execution.

We will see more “generalists” who can multi-task (performing both front- and back-of-the-house functions) that makes it easier on payroll and related certifications and training mandated by local health authorities. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Tag: FDA

Who is a Millennial?

  • Millennials are born between the early 1980s and the mid-1990s to early 2000s
  • Millennials are trend setters – which means that whatever is trending in food and beverages, it cannot trend without them
  • Millennials see food as an adventure and exploratory and not just traditional
  • Millennials order exclusive breakfast items late at night
  • Millennials tend to graze instead of eating large meals
  • Millennials are savvier in understanding menu verbiage.
  • Millennials understand exotic cooking technique terminology, non-mainstream fruits/herbs/ vegetables/ethnic spice blends.
  • Millennials spread the word through collection of social media platforms.

According to the Pew Research Center, millennials are expected to overtake baby boomers in the U.S. population in 2019. Typical baby boomers want traditional food and places they visit, millennials are seeking the exploratory and pragmatic while demanding affordable, healthy, and LOCAL food choices.

The restaurant industry is innovating at a highest pace in terms of menu choices and business models. This puts a strain on food safety management systems (FSMS), as new risks must be assessed and interventions implemented in any organization.

Plant-based diets are increasingly popular among this demographic – for example, it’s not just beef burger anymore, but items like Seitan, Tempeh, Tofu, Pea-Protein are making their way on menus. Fancier meat cuts require enhanced food safety measures – at not only the retail site but the supply chain side as well. The millennials are buying a lot more prepared food, and the wealthier a household becomes, the less food is eaten at home. According to published report, millennials eat in a restaurant or bar more than older generations. This is good news for restaurants. Ou est-ce?

Effects on Food Safety?

As we see menu enhancements and updates/re-do, trendy and portable means to eat out, using kiosks to create a frictionless experience for the generation, the restaurant operators must spend a little more time/resources for their food safety and overall FSMS.

Many innovative menu items are made quickly in fast-cooking, state-of-the-art cooking equipment eliminating the need for hot holding. Cold food components are used in multiple recipes, which reduces inventory and storage space required at the prep lines. This exceeds guests’ expectations but mandates operators to focus on reducing number of Critical Control Points (CCPs) that can easily be monitored and documented for better FSMS execution.

We will see more “generalists” who can multi-task (performing both front- and back-of-the-house functions) that makes it easier on payroll and related certifications and training mandated by local health authorities. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Tag: FDA

Who is a Millennial?

  • Millennials are born between the early 1980s and the mid-1990s to early 2000s
  • Millennials are trend setters – which means that whatever is trending in food and beverages, it cannot trend without them
  • Millennials see food as an adventure and exploratory and not just traditional
  • Millennials order exclusive breakfast items late at night
  • Millennials tend to graze instead of eating large meals
  • Millennials are savvier in understanding menu verbiage.
  • Millennials understand exotic cooking technique terminology, non-mainstream fruits/herbs/ vegetables/ethnic spice blends.
  • Millennials spread the word through collection of social media platforms.

According to the Pew Research Center, millennials are expected to overtake baby boomers in the U.S. population in 2019. Typical baby boomers want traditional food and places they visit, millennials are seeking the exploratory and pragmatic while demanding affordable, healthy, and LOCAL food choices.

The restaurant industry is innovating at a highest pace in terms of menu choices and business models. This puts a strain on food safety management systems (FSMS), as new risks must be assessed and interventions implemented in any organization.

Plant-based diets are increasingly popular among this demographic – for example, it’s not just beef burger anymore, but items like Seitan, Tempeh, Tofu, Pea-Protein are making their way on menus. Fancier meat cuts require enhanced food safety measures – at not only the retail site but the supply chain side as well. The millennials are buying a lot more prepared food, and the wealthier a household becomes, the less food is eaten at home. According to published report, millennials eat in a restaurant or bar more than older generations. This is good news for restaurants. Ou est-ce?

Effects on Food Safety?

As we see menu enhancements and updates/re-do, trendy and portable means to eat out, using kiosks to create a frictionless experience for the generation, the restaurant operators must spend a little more time/resources for their food safety and overall FSMS.

Many innovative menu items are made quickly in fast-cooking, state-of-the-art cooking equipment eliminating the need for hot holding. Cold food components are used in multiple recipes, which reduces inventory and storage space required at the prep lines. This exceeds guests’ expectations but mandates operators to focus on reducing number of Critical Control Points (CCPs) that can easily be monitored and documented for better FSMS execution.

We will see more “generalists” who can multi-task (performing both front- and back-of-the-house functions) that makes it easier on payroll and related certifications and training mandated by local health authorities. The generalist must be food safety trained and able to operate in an efficient and creative manner, to maximize their time, while safeguarding food safety and quality. Distance learning is becoming much more widely used, and certifications and food safety tools are increasingly automated.

Food Safety enhancements?

Shelf life of prepared items that are time and temperature controlled for food safety (TCS), critical limits for cooking and reheating, food allergens and related cross-contact, and nutrient/caloric content are key elements. Fresh juices, local-grown produce items, organic items, kosher items are susceptible and must be monitored properly. Additionally, animal welfare, cage-free eggs, trans-fat free items, identifying genetically modified ingredients, “clean label” are some of the many efforts that occur behind the scenes when restaurants and chains are researching as new food and beverage items are offered.

Millennials are very engaging with food trucks. They can get a sense of exciting local food choices in a casual atmosphere. One must make sure that the local food truck is operating with the highest standards and have gone through local regulatory agency approval and licensing.

A food trends survey conducted in 2018 by the National Restaurant Association identified the “hyperlocal” concept – growing produce on the premises (rooftop or indoor vertical farming, etc.) – as the number one trend. This concept of “Chef’s gardens” allow operators to bring novel produce and vegetables into the restaurant that would not normally be served by their competitors and are not available through normal produce distributors. Key personnel on the operator side must become more educated and competent in developing Good Agricultural Practices plans to address the risks of growing their own produce.

What do millennials like?

  • Growing vegetables
  • Raising food animals
  • Brewing beer
  • Fermenting meat (charcuterie)
  • Producing probiotic-type beverages
  • Beekeeping (for honey)
  • Generating water
  • Aging meat
  • Distilling beverages
  • Producing cold-pressed juices

Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP) plan may be required by the local regulations when doing these. Expanded preventive controls will also be required. Additional prerequisite programs must be added to high-risk items/procedures for a more efficient FSMS.

Each and every food handler MUST receive food safety training and management must monitor, refresh it as needed. Each manager MUST obtain an accredited food safety certification. Food allergy/food intolerance training may be an added feature for all managers so that guests with special dietary needs can become repeating guests. Third-party brand standards audits can ensure company and local health department requirements.

Social Media and Technology

Millennials account for most of the social media postings. It is important for operators not to become defensive or dismissive of the observations and posts, regardless of their validity. By using social media comments as a vehicle to increase food safety awareness and identify additional training needs, operators can become transparent and safer. Millennials have grown up with apps that assist in everyday life and having to handwrite logs and using Excel checklists is not intuitive for them as operators/managers. Creating an app for FSMS and standards, checklists, leveraging the Internet of Things (IoT), cloud-based training, supply chain intelligence, HACCP monitoring, etc. can make a manager’s life a bit easier.

So, what is the bottom line? Do not make the fatal mistake of putting profit above food safety as one becomes creative and innovative.

As we say goodbye to 2018 and welcome 2019, wishing you a very healthy, prosperous and food-safe New Year. Acclamations!!


Voir la vidéo: Eest egg (Août 2022).