Dernières recettes

Diaporama des chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Diaporama des chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonalds, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu tels que des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants. Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

#1 McDonald's ; Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre de bonnes nouvelles américaines pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

#2 Métro; Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Métro, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin de boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit des sandwichs pour le petit-déjeuner au blanc d'œuf Fresh Fit avec comme du steak, du jambon de la forêt noire , et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

# 3 Burger King; Miami : 8,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper a une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

# 4 Starbucks; Seattle : 8 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre Starbucks haricots trop grillés, mais la petite devanture de Pike Place qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

# 5 Wendy's; Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres alimentaires flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons ondulés et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.

#6 Cloche à tacos ; Irvine, Californie : 6,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 5 600

Pour beaucoup, leur premier goût de la cuisine « mexicaine » est venu de Taco Bell, sous la forme, par exemple, de Nachos Bellgrande ou d'un Suprême de bœuf Chalupa croustillant. La Buck Box à 5 $, remplie d'un Burrito Beefy Crunch, d'un Crunchwrap Supreme, d'un Crunchy Taco et d'une boisson non alcoolisée moyenne, n'est certainement pas saine, mais les déjeunés affamés auront du mal à trouver un meilleur rapport qualité-prix. De plus, avec Taco Bell testant leur nouveau menu Cantina Bell (leur tentative de s'emparer du marché Chipotle) ​​à certains endroits, les options plus saines de cette chaîne ne sont pas loin.

# 7 Dunkin' Donuts; Canton, Massachusetts : 5,4 milliards de dollars

Nombre d'États-Unis emplacements : 7 015

Dunkin Donuts a parcouru un long chemin depuis leurs jours Munchkins et French Cruller. Maintenant, il y a un menu de sandwichs de boulangerie (disponibles toute la journée), comme la toute nouvelle dinde, cheddar, bacon et sauce ancho chipotle sur un rouleau français. Bonne nouvelle pour les brasseurs amateurs : le café DD's, un favori culte sur la côte est, est désormais disponible sous forme de K-Cup pour le Keurig.

#8 Pizza Hut; Plano, Texas : 5,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 6 000+

Trébucher sur un "Red Roof" vintage évoque sûrement des souvenirs de Pizza Hut tartes à la poêle personnalisées à croûte épaisse - servies à une table surmontée d'un juke-box. De nos jours, cependant, la chaîne est plus une restauration rapide qu'une salle à manger familiale, servant des Pepperoni P'Zones de type calzone et livrant à votre porte des boîtes de pizza, des gressins et des bâtons de cannelle à 10 $ de glucides.

# 9 KFC ; Louisville, Kentucky : 4,7 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 4 700+

Un seau de Poulet frit du Kentucky homonyme (et purée de pommes de terre et un biscuit feuilleté ou deux) est généralement ce qui fait venir les foules pour emporter ici. Le colonel a récemment élargi sa gamme de plats réconfortants pour inclure une tarte au pot hivernale (photo), un mélange de poulet en morceaux et de légumes en dés dans une croûte au beurre.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un repas du samedi soir composé d'un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. Cela fait beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs friandises) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre des grains trop torréfiés de Starbucks, mais la petite devanture de magasin de Pike Place, qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

5. Wendy's Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres de nourriture flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons coupés en plis et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un repas du samedi soir composé d'un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. C'est beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs friandises) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre des grains trop torréfiés de Starbucks, mais la petite devanture de magasin de Pike Place, qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

5. Wendy's Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres de nourriture flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons ondulés et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un samedi soir un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. Cela fait beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs friandises) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec comme du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre des grains trop torréfiés de Starbucks, mais la petite devanture de magasin de Pike Place - qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café - ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

5. Wendy's Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres de nourriture flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons ondulés et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un repas du samedi soir composé d'un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. C'est beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs friandises) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre des grains trop torréfiés de Starbucks, mais la petite devanture de magasin de Pike Place - qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café - ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

5. Wendy's Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres de nourriture flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons ondulés et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un samedi soir un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. C'est beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs friandises) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, plus récemment, la populaire opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. Le sandwich, un incontournable depuis 1979, s'est depuis diversifié pour inclure une version italienne avec mozzarella et sauce marinara, et un club garni de bacon fumé. Jusqu'au 5 mars, achetez-en un, obtenez-en un gratuitement dans tous les magasins du pays.

Nombre de sites aux États-Unis : 4 118

Les connaisseurs de café peuvent souvent se plaindre des grains trop torréfiés de Starbucks, mais la petite devanture de magasin de Pike Place - qui pourrait rester le premier choix des États-Unis pour une tasse de café - ou un Frappuccino chargé de crème fouettée qui est plus un dessert qu'une boisson. La société semble parier que son nouveau rôti blond plus léger attirera une légion différente de demandeurs de caféine.

5. Wendy's Dublin, Ohio : 7,9 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 6 000

Alors que ses concurrents ont fréquemment mis à jour leurs menus avec de nouvelles offres de nourriture flashy, Wendy's est resté fidèle au hamburger « à l'ancienne » popularisé dans son classique « Où est le bœuf ? » les publicités. L'automne dernier, tout a changé avec une recette revisitée tant attendue. Le Dave's Hot 'N Juicy de qualité supérieure contient plus de fromage, une galette plus épaisse, des cornichons coupés en plis et un petit pain grillé et beurré. Le plus gros choc ? Dire au revoir aux célèbres oignons blancs de la marque, qui ont été remplacés par des rouges.


Les chaînes de restauration rapide les plus rentables aux États-Unis

Savourer un repas du samedi soir composé d'un Big Mac arrosé d'un moka glacé McCafé n'est certainement pas à la mode dans de nombreux milieux culinaires. Mais, selon le rapport "Top 200" de la publication commerciale basée à New York Nation's Restaurant News (NRN) sur les chaînes de restaurants, les Golden Arches ont engrangé un chiffre d'affaires annuel de 32,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010), ce qui en fait le premier du pays -chaîne brute. Cela fait beaucoup de Happy Meals.

Sans aucun doute, la prévalence des marchés de producteurs et des menus de saison soigneusement préparés ont incité les clients à réfléchir à deux fois à leurs habitudes alimentaires et ont modifié le paysage de la scène culinaire américaine, mais aussi de la restauration rapide - qu'elle soit consommée par désespoir sur un long trajet inter-États ou qu'elle se fasse plaisir. dans une commodité aussi bon marché quand une envie de frites frappe - continue de résonner chez les Américains, comme le révèle cette liste des neuf chaînes les plus lucratives.

Bien que le géant du sandwich Subway soit la deuxième chaîne la plus lucrative du pays (et compte plus d'avant-postes que tout autre avec plus de 24 000 dans tout le pays au 16 février 2012), il est considérablement derrière McDonald's, à 10,6 milliards de dollars (à la fin de l'année décembre 2010). Burger King complète le top trois avec 8,4 milliards de dollars (à la fin de juin 2011), et le succès du populaire "My 99¢ Everyday Value Menu" a peut-être aidé Wendy's à décrocher la cinquième place à 7,9 milliards de dollars (par année - fin décembre 2010).

Les Américains savourent également leur café (et leurs douceurs) sur le pouce. L'omniprésent Starbucks est arrivé au quatrième rang, avec 8 milliards de dollars gagnés (à la fin de septembre 2010), tandis que Dunkin' Donuts s'est retrouvé au septième rang avec 5,4 milliards de dollars (à la fin de décembre 2010).

Miam! Les marques ont également décroché trois places: Taco Bell au numéro six avec 6,9 milliards de dollars, Pizza Hut au numéro huit avec 5,4 milliards de dollars et KFC au numéro neuf avec 4,7 milliards de dollars (le tout fin décembre 2010.)

Qu'est-ce qui incite les clients à revenir dans ces fast-foods familiers ? Jetez un œil aux nouveautés (et en préparation) des chaînes américaines les plus lucratives.

1. McDonald's Oak Brook, Illinois : 32,4 milliards de dollars

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 14 000

Chicken McNuggets et Big Macs seront toujours synonymes de McDonald's, mais la méga-chaîne a ciblé de manière agressive une clientèle plus soucieuse de la santé ces dernières années avec des éléments de menu comme des salades fraîches du marché et des smoothies aux fruits - sans parler d'une refonte de leurs repas pour enfants . Bonne nouvelle pour les fans du Shamrock Shake saisonnier : pour la première fois dans l'histoire de la marque, la confiserie à la vanille aux teintes vertes est disponible dans tous les endroits du pays tout au long du mois de mars.

2. Métro Milford, Connecticut : 10,6 milliards de dollars

Nombre de sites aux États-Unis : 24 885

Les sous-marins de Footlong font désormais partie du lexique culinaire des Américains grâce à Subway, la sandwicherie qui remonte à 1965. Alors que vous pouvez vous adonner, par exemple, à un sous-marin aux boulettes de viande à 9 heures du matin, la plus récente opération de franchise a introduit l'œuf Fresh Fit -des sandwichs blancs pour le petit-déjeuner avec du steak, du jambon de la forêt noire et du fromage sur du pain plat et des muffins anglais légers au blé pour moins de 200 calories.

Nombre d'emplacements aux États-Unis : 7 000+

Burger King et McDonald's ont longtemps été le Pepsi et le Coke du monde de la restauration rapide, mais la maison du Whopper compte une pléthore de fidèles pour ses hamburgers grillés à la flamme et son sandwich au poulet original niché dans un petit pain aux graines de sésame. The sandwich, a staple since 1979, has since diversified to include an Italian version with mozzarella and marinara sauce, and a smoked bacon-topped club. Through March 5, it’s buy one, get one free at locations nationwide.

Number of U.S. locations: 4,118

Coffee connoisseurs may frequently gripe over Starbucks’ over-roasted beans, but the little Pike Place storefront-that-could remains America’s top choice for a cup of joe — or a whipped cream-laden Frappuccino that’s more dessert than beverage. The company seems to be betting that their new lighter-bodied Blonde Roast will attract a different legion of caffeine seekers.

5. Wendy’s Dublin, Ohio: $7.9 billion

Number of U.S. locations: 6,000

While its competitors frequently updated their menus with flashy new food offerings, Wendy’s stayed true to the "old-fashioned" hamburger popularized in its classic "Where’s the Beef?" les publicités. Last fall, that all changed with a long-awaited retooled recipe. The premium Dave’s Hot ‘N Juicy has more cheese, a thicker patty, crinkle-cut pickles, and a toasted and buttered bun. The biggest shock? Saying goodbye to the brand’s famous white onions, which were replaced with red ones.


America's highest grossing fast food chains

Enjoying a Saturday night meal of a Big Mac washed down by a McCafé iced mocha certainly isn't fashionable in many culinary circles. But, according to New York-based trade publication Nation’s Restaurant News’ (NRN) "Top 200" report on restaurant chains, the Golden Arches raked in annual revenue of $32.4 billion (by year-end December 2010), making it the country’s top-grossing chain. That’s a lot of Happy Meals.

Undoubtedly, the prevalence of farmers markets and thoughtfully curated seasonal menus have inspired customers to think twice about their eating habits, and altered the landscape of the American dining scene, yet fast food — whether eaten out of desperation on a long interstate haul, or indulged in as cheap convenience when a craving for french fries strikes — continues to resonate with Americans, as this list of the top nine revenue-earning chains reveals.

Although sandwich behemoth Subway is the country’s second highest-grossing chain (and has more outposts than any other with more than 24,000 throughout the country as of Feb. 16, 2012), it trails behind McDonald’s considerably, at $10.6 billion (by year-end December 2010). Burger King rounds out the top three with $8.4 billion (by year-end June 2011), and the success of the popular "My 99¢ Everyday Value Menu" may have helped Wendy’s land the number-five slot at $7.9 billion (by year-end December 2010).

Americans also relish their coffee (and sweet treats) on the go. The ubiquitous Starbucks came in at number four, with $8 billion earned (by year-end September 2010), while Dunkin’ Donuts found its way to number seven at $5.4 billion (by year-end December 2010).

Miam! Brands also snagged three spots: Taco Bell at number six with $6.9 billion, Pizza Hut at number eight with $5.4 billion, and KFC at number nine with $4.7 billion (all by year-end December 2010.)

What keeps patrons coming back to these familiar fast-food restaurants? Take a look at what’s new (and in the works) at America’s highest-grossing chains.

1. McDonald’s Oak Brook, Ill.: $32.4 billion

Number of U.S. locations: 14,000

Chicken McNuggets and Big Macs will always be synonymous with McDonald’s, but the mega-chain has aggressively targeted a more health-minded crowd in recent years with menu items like market-fresh salads and fruit smoothies — not to mention an overhaul of their kids meals. Good news for fans of the seasonal Shamrock Shake: For the first time in the brand’s history the green-hued vanilla confection is available in all locations nationwide throughout March.

2. Subway Milford, Conn.: $10.6 billion

Number of U.S. locations: 24,885

Footlong subs are now part of Americans’ culinary lexicon thanks to Subway, the sandwich shop that traces its roots back to 1965. While you can indulge in, say, a meatball sub at 9 a.m., most recently the popular franchise operation introduced Fresh Fit egg-white breakfast sandwiches with the likes of steak, black forest ham, and cheese on flatbread and light, wheat English muffins for fewer than 200 calories.

Number of U.S. locations: 7,000+

Burger King and McDonald’s have long been the Pepsi and Coke of the fast-food world, but the home of the Whopper has a plethora of loyalists for its flame-broiled burgers and Original Chicken Sandwich nestled in a sesame seed bun. The sandwich, a staple since 1979, has since diversified to include an Italian version with mozzarella and marinara sauce, and a smoked bacon-topped club. Through March 5, it’s buy one, get one free at locations nationwide.

Number of U.S. locations: 4,118

Coffee connoisseurs may frequently gripe over Starbucks’ over-roasted beans, but the little Pike Place storefront-that-could remains America’s top choice for a cup of joe — or a whipped cream-laden Frappuccino that’s more dessert than beverage. The company seems to be betting that their new lighter-bodied Blonde Roast will attract a different legion of caffeine seekers.

5. Wendy’s Dublin, Ohio: $7.9 billion

Number of U.S. locations: 6,000

While its competitors frequently updated their menus with flashy new food offerings, Wendy’s stayed true to the "old-fashioned" hamburger popularized in its classic "Where’s the Beef?" les publicités. Last fall, that all changed with a long-awaited retooled recipe. The premium Dave’s Hot ‘N Juicy has more cheese, a thicker patty, crinkle-cut pickles, and a toasted and buttered bun. The biggest shock? Saying goodbye to the brand’s famous white onions, which were replaced with red ones.


America's highest grossing fast food chains

Enjoying a Saturday night meal of a Big Mac washed down by a McCafé iced mocha certainly isn't fashionable in many culinary circles. But, according to New York-based trade publication Nation’s Restaurant News’ (NRN) "Top 200" report on restaurant chains, the Golden Arches raked in annual revenue of $32.4 billion (by year-end December 2010), making it the country’s top-grossing chain. That’s a lot of Happy Meals.

Undoubtedly, the prevalence of farmers markets and thoughtfully curated seasonal menus have inspired customers to think twice about their eating habits, and altered the landscape of the American dining scene, yet fast food — whether eaten out of desperation on a long interstate haul, or indulged in as cheap convenience when a craving for french fries strikes — continues to resonate with Americans, as this list of the top nine revenue-earning chains reveals.

Although sandwich behemoth Subway is the country’s second highest-grossing chain (and has more outposts than any other with more than 24,000 throughout the country as of Feb. 16, 2012), it trails behind McDonald’s considerably, at $10.6 billion (by year-end December 2010). Burger King rounds out the top three with $8.4 billion (by year-end June 2011), and the success of the popular "My 99¢ Everyday Value Menu" may have helped Wendy’s land the number-five slot at $7.9 billion (by year-end December 2010).

Americans also relish their coffee (and sweet treats) on the go. The ubiquitous Starbucks came in at number four, with $8 billion earned (by year-end September 2010), while Dunkin’ Donuts found its way to number seven at $5.4 billion (by year-end December 2010).

Miam! Brands also snagged three spots: Taco Bell at number six with $6.9 billion, Pizza Hut at number eight with $5.4 billion, and KFC at number nine with $4.7 billion (all by year-end December 2010.)

What keeps patrons coming back to these familiar fast-food restaurants? Take a look at what’s new (and in the works) at America’s highest-grossing chains.

1. McDonald’s Oak Brook, Ill.: $32.4 billion

Number of U.S. locations: 14,000

Chicken McNuggets and Big Macs will always be synonymous with McDonald’s, but the mega-chain has aggressively targeted a more health-minded crowd in recent years with menu items like market-fresh salads and fruit smoothies — not to mention an overhaul of their kids meals. Good news for fans of the seasonal Shamrock Shake: For the first time in the brand’s history the green-hued vanilla confection is available in all locations nationwide throughout March.

2. Subway Milford, Conn.: $10.6 billion

Number of U.S. locations: 24,885

Footlong subs are now part of Americans’ culinary lexicon thanks to Subway, the sandwich shop that traces its roots back to 1965. While you can indulge in, say, a meatball sub at 9 a.m., most recently the popular franchise operation introduced Fresh Fit egg-white breakfast sandwiches with the likes of steak, black forest ham, and cheese on flatbread and light, wheat English muffins for fewer than 200 calories.

Number of U.S. locations: 7,000+

Burger King and McDonald’s have long been the Pepsi and Coke of the fast-food world, but the home of the Whopper has a plethora of loyalists for its flame-broiled burgers and Original Chicken Sandwich nestled in a sesame seed bun. The sandwich, a staple since 1979, has since diversified to include an Italian version with mozzarella and marinara sauce, and a smoked bacon-topped club. Through March 5, it’s buy one, get one free at locations nationwide.

Number of U.S. locations: 4,118

Coffee connoisseurs may frequently gripe over Starbucks’ over-roasted beans, but the little Pike Place storefront-that-could remains America’s top choice for a cup of joe — or a whipped cream-laden Frappuccino that’s more dessert than beverage. The company seems to be betting that their new lighter-bodied Blonde Roast will attract a different legion of caffeine seekers.

5. Wendy’s Dublin, Ohio: $7.9 billion

Number of U.S. locations: 6,000

While its competitors frequently updated their menus with flashy new food offerings, Wendy’s stayed true to the "old-fashioned" hamburger popularized in its classic "Where’s the Beef?" les publicités. Last fall, that all changed with a long-awaited retooled recipe. The premium Dave’s Hot ‘N Juicy has more cheese, a thicker patty, crinkle-cut pickles, and a toasted and buttered bun. The biggest shock? Saying goodbye to the brand’s famous white onions, which were replaced with red ones.


America's highest grossing fast food chains

Enjoying a Saturday night meal of a Big Mac washed down by a McCafé iced mocha certainly isn't fashionable in many culinary circles. But, according to New York-based trade publication Nation’s Restaurant News’ (NRN) "Top 200" report on restaurant chains, the Golden Arches raked in annual revenue of $32.4 billion (by year-end December 2010), making it the country’s top-grossing chain. That’s a lot of Happy Meals.

Undoubtedly, the prevalence of farmers markets and thoughtfully curated seasonal menus have inspired customers to think twice about their eating habits, and altered the landscape of the American dining scene, yet fast food — whether eaten out of desperation on a long interstate haul, or indulged in as cheap convenience when a craving for french fries strikes — continues to resonate with Americans, as this list of the top nine revenue-earning chains reveals.

Although sandwich behemoth Subway is the country’s second highest-grossing chain (and has more outposts than any other with more than 24,000 throughout the country as of Feb. 16, 2012), it trails behind McDonald’s considerably, at $10.6 billion (by year-end December 2010). Burger King rounds out the top three with $8.4 billion (by year-end June 2011), and the success of the popular "My 99¢ Everyday Value Menu" may have helped Wendy’s land the number-five slot at $7.9 billion (by year-end December 2010).

Americans also relish their coffee (and sweet treats) on the go. The ubiquitous Starbucks came in at number four, with $8 billion earned (by year-end September 2010), while Dunkin’ Donuts found its way to number seven at $5.4 billion (by year-end December 2010).

Miam! Brands also snagged three spots: Taco Bell at number six with $6.9 billion, Pizza Hut at number eight with $5.4 billion, and KFC at number nine with $4.7 billion (all by year-end December 2010.)

What keeps patrons coming back to these familiar fast-food restaurants? Take a look at what’s new (and in the works) at America’s highest-grossing chains.

1. McDonald’s Oak Brook, Ill.: $32.4 billion

Number of U.S. locations: 14,000

Chicken McNuggets and Big Macs will always be synonymous with McDonald’s, but the mega-chain has aggressively targeted a more health-minded crowd in recent years with menu items like market-fresh salads and fruit smoothies — not to mention an overhaul of their kids meals. Good news for fans of the seasonal Shamrock Shake: For the first time in the brand’s history the green-hued vanilla confection is available in all locations nationwide throughout March.

2. Subway Milford, Conn.: $10.6 billion

Number of U.S. locations: 24,885

Footlong subs are now part of Americans’ culinary lexicon thanks to Subway, the sandwich shop that traces its roots back to 1965. While you can indulge in, say, a meatball sub at 9 a.m., most recently the popular franchise operation introduced Fresh Fit egg-white breakfast sandwiches with the likes of steak, black forest ham, and cheese on flatbread and light, wheat English muffins for fewer than 200 calories.

Number of U.S. locations: 7,000+

Burger King and McDonald’s have long been the Pepsi and Coke of the fast-food world, but the home of the Whopper has a plethora of loyalists for its flame-broiled burgers and Original Chicken Sandwich nestled in a sesame seed bun. The sandwich, a staple since 1979, has since diversified to include an Italian version with mozzarella and marinara sauce, and a smoked bacon-topped club. Through March 5, it’s buy one, get one free at locations nationwide.

Number of U.S. locations: 4,118

Coffee connoisseurs may frequently gripe over Starbucks’ over-roasted beans, but the little Pike Place storefront-that-could remains America’s top choice for a cup of joe — or a whipped cream-laden Frappuccino that’s more dessert than beverage. The company seems to be betting that their new lighter-bodied Blonde Roast will attract a different legion of caffeine seekers.

5. Wendy’s Dublin, Ohio: $7.9 billion

Number of U.S. locations: 6,000

While its competitors frequently updated their menus with flashy new food offerings, Wendy’s stayed true to the "old-fashioned" hamburger popularized in its classic "Where’s the Beef?" les publicités. Last fall, that all changed with a long-awaited retooled recipe. The premium Dave’s Hot ‘N Juicy has more cheese, a thicker patty, crinkle-cut pickles, and a toasted and buttered bun. The biggest shock? Saying goodbye to the brand’s famous white onions, which were replaced with red ones.


America's highest grossing fast food chains

Enjoying a Saturday night meal of a Big Mac washed down by a McCafé iced mocha certainly isn't fashionable in many culinary circles. But, according to New York-based trade publication Nation’s Restaurant News’ (NRN) "Top 200" report on restaurant chains, the Golden Arches raked in annual revenue of $32.4 billion (by year-end December 2010), making it the country’s top-grossing chain. That’s a lot of Happy Meals.

Undoubtedly, the prevalence of farmers markets and thoughtfully curated seasonal menus have inspired customers to think twice about their eating habits, and altered the landscape of the American dining scene, yet fast food — whether eaten out of desperation on a long interstate haul, or indulged in as cheap convenience when a craving for french fries strikes — continues to resonate with Americans, as this list of the top nine revenue-earning chains reveals.

Although sandwich behemoth Subway is the country’s second highest-grossing chain (and has more outposts than any other with more than 24,000 throughout the country as of Feb. 16, 2012), it trails behind McDonald’s considerably, at $10.6 billion (by year-end December 2010). Burger King rounds out the top three with $8.4 billion (by year-end June 2011), and the success of the popular "My 99¢ Everyday Value Menu" may have helped Wendy’s land the number-five slot at $7.9 billion (by year-end December 2010).

Americans also relish their coffee (and sweet treats) on the go. The ubiquitous Starbucks came in at number four, with $8 billion earned (by year-end September 2010), while Dunkin’ Donuts found its way to number seven at $5.4 billion (by year-end December 2010).

Miam! Brands also snagged three spots: Taco Bell at number six with $6.9 billion, Pizza Hut at number eight with $5.4 billion, and KFC at number nine with $4.7 billion (all by year-end December 2010.)

What keeps patrons coming back to these familiar fast-food restaurants? Take a look at what’s new (and in the works) at America’s highest-grossing chains.

1. McDonald’s Oak Brook, Ill.: $32.4 billion

Number of U.S. locations: 14,000

Chicken McNuggets and Big Macs will always be synonymous with McDonald’s, but the mega-chain has aggressively targeted a more health-minded crowd in recent years with menu items like market-fresh salads and fruit smoothies — not to mention an overhaul of their kids meals. Good news for fans of the seasonal Shamrock Shake: For the first time in the brand’s history the green-hued vanilla confection is available in all locations nationwide throughout March.

2. Subway Milford, Conn.: $10.6 billion

Number of U.S. locations: 24,885

Footlong subs are now part of Americans’ culinary lexicon thanks to Subway, the sandwich shop that traces its roots back to 1965. While you can indulge in, say, a meatball sub at 9 a.m., most recently the popular franchise operation introduced Fresh Fit egg-white breakfast sandwiches with the likes of steak, black forest ham, and cheese on flatbread and light, wheat English muffins for fewer than 200 calories.

Number of U.S. locations: 7,000+

Burger King and McDonald’s have long been the Pepsi and Coke of the fast-food world, but the home of the Whopper has a plethora of loyalists for its flame-broiled burgers and Original Chicken Sandwich nestled in a sesame seed bun. The sandwich, a staple since 1979, has since diversified to include an Italian version with mozzarella and marinara sauce, and a smoked bacon-topped club. Through March 5, it’s buy one, get one free at locations nationwide.

Number of U.S. locations: 4,118

Coffee connoisseurs may frequently gripe over Starbucks’ over-roasted beans, but the little Pike Place storefront-that-could remains America’s top choice for a cup of joe — or a whipped cream-laden Frappuccino that’s more dessert than beverage. The company seems to be betting that their new lighter-bodied Blonde Roast will attract a different legion of caffeine seekers.

5. Wendy’s Dublin, Ohio: $7.9 billion

Number of U.S. locations: 6,000

While its competitors frequently updated their menus with flashy new food offerings, Wendy’s stayed true to the "old-fashioned" hamburger popularized in its classic "Where’s the Beef?" les publicités. Last fall, that all changed with a long-awaited retooled recipe. The premium Dave’s Hot ‘N Juicy has more cheese, a thicker patty, crinkle-cut pickles, and a toasted and buttered bun. The biggest shock? Saying goodbye to the brand’s famous white onions, which were replaced with red ones.


Voir la vidéo: Je vous présent notre premier dune chaine de restaurant Fast Food. (Août 2022).