Mai Tai


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ingrédients

  • 1/4 once de Cruzan
  • 1/2 once diplomático
  • 1/2 once de curaçao orange
  • 3/4 onces d'orgeat
  • 1 once la favorite
  • 1 citron vert
  • 1/4 once Smith & Cross

Les directions

Construisez les ingrédients dans une boîte Boston, secouez brièvement sur de la glace pilée. Verser dans un verre Poco Grande et remplir de glace pilée. Garnir de brins de menthe, de feuilles d'ananas ou de bananier, de parasol et d'orchidées.


Recette de Mai Tai

Si vous êtes déjà allé à une fête sur le thème de Luau ou dans un bar exotique, ou si vous avez siroté des vacances à la plage, il y a de fortes chances que vous ayez servi un Mai Tai. À moins que vous ne soyez particulièrement chanceux ou que vous ayez un faible pour les boissons tiki, il y a de fortes chances que vous ayez été victime d'une fraude.

Né de l'esprit de génie imbibé de rhum de "Trader Vic" Bergeron, le mai tai est l'un des rafraîchissements les plus majestueux de l'univers des boissons exotiques. Fabriqué à l'origine avec du rhum jamaïcain de 17 ans d'âge, de l'orgeat français importé, du curaçao hollandais et du jus de citron vert fraîchement pressé, le mai tai est rapidement devenu un phénomène, il est aussi rapidement devenu perverti. Hordes of Trader Vic-wannabes a tenté de recréer la recette longtemps secrète de Bergeron, et le résultat est ce que nous vivons trop souvent maintenant : une boisson sucrée et trouble remplie de jus de fruits et de sirops assortis, avec peu de ressemblance avec l'original concoction digne de l'évanouissement.

Bien sûr, c'était probablement destiné à arriver. À l'apogée des palais polynésiens, des propriétaires tels que Bergeron considéraient leurs recettes comme des secrets commerciaux, et arnaquer ou tenter de cloner la boisson d'un concurrent était une pratique courante. De plus, Bergeron a même changé sa propre recette : le mai tai est devenu si populaire que les réserves de rhum vieilli d'origine ont été épuisées, de sorte que le restaurateur a dû improviser la saveur en mélangeant deux autres types de rhum.

Alors que l'hiver se rapproche du printemps, c'est le bon moment pour prendre le rhum et la chemise fleurie. Alors mettez du Martin Denny, préparez un mai tai et commencez à regarder le calendrier des jours les plus chauds à venir.


Partager Toutes les options de partage pour : Vous méritez un Mai Tai - un vrai, c'est-à-dire

Pourquoi les amateurs de cocktails pardonneront-ils un Manhattan secoué avant de faire un Mai Tai à base de jus d'orange et garni d'un parapluie à cocktail ? Parce qu'il n'y a pas de cocktail plus mal interprété que le Mai Tai. Ce cocktail emblématique du mouvement tiki exige le respect, même s'il était aussi le cocktail officiel de la présidence de Richard Nixon. Et pourtant, au fil des décennies, son mélange de rhums, d'orgeat (sirop d'amande), de jus de citron vert, de sirop simple de demerara riche et de curaçao à l'orange s'est en quelque sorte transformé en un fouillis de sirops et de jus, apparemment ouvert à toutes les interprétations du barman.

Au dessous de, tout ce que tu as besoin de savoir sur l'histoire du Mai Tai, ses astuces et techniques, ses recettes - et même certaines variantes (acceptables).

L'histoire du Mai Tai

Le Mai Tai a commencé comme un cocktail au rhum si populaire qu'il aurait épuisé les réserves mondiales de rhum dans les années 40 et 50. En 1944, lorsque le cocktail a été inventé par Victor J. Bergeron - mieux connu sous le nom de Trader Vic - ce n'était pas une bombe à sucre. C'était une boisson simple créée pour mettre en valeur la saveur piquante d'un rhum jamaïcain J. Wray and Nephew de 17 ans : Bergeron a souligné le rhum doré et mi-corsé avec juste une touche de citron vert, d'orgeat, de curaçao orange et de sirop simple . Selon la légende, après avoir secoué le mélange avec de la glace et présenté le cocktail à certains de ses amis tahitiens en visite, ils ont fini par l'aimer tellement que l'un d'eux s'est exclamé : « Maita'i roa a'e », qui se traduit par « hors de ce monde ! Le meilleur !" Bergeron a baptisé son nouveau cocktail "Mai Tai", comme dans "le meilleur".

Cependant, comme pour la plupart des histoires d'origine de cocktails, il y a un certain désaccord sur la véracité du récit de Bergeron. Donn "Don the Beachcomber" Beach affirme que la recette de Trader Vic a été en fait inspirée par son propre punch, le Q.B. Cooler, qu'il a inventé en 1933. Selon Beach, Bergeron était un fan du restaurant Beachcomber à l'époque où "Trader Vic" n'était que son surnom et non son restaurant. Bergeron aimait le profil de saveur du punch, alors il l'a approprié pour sa recette de Mai Tai.

Bergeron réfute cette affirmation dans son livre, Commerçant Vic' s Barman Guide, en écrivant: "Quiconque dit que je n'ai pas créé cette boisson est un sale puant." A son actif, le Q.B. Cooler contient deux fois les ingrédients de son Mai Tai, ajoutant du sirop de gingembre, du mélange de miel, du soda club et du jus d'orange au mélange.

Après la Grande Dépression, l'attirance des Américains pour la culture polynésienne a alimenté la propagation de la tendance tiki, ainsi que la prolifération de la chaîne de restaurants à thème polynésien Trader Vic de Bergeron, qui s'étendait de Seattle à La Havane, à Cuba. Quelques années après l'invention du cocktail, le monde a manqué de rhum Bergeron de 17 ans utilisé dans sa recette, alors il l'a remplacé par un Wray et un neveu de 15 ans. Mais une fois les fournitures de ce a commencé à diminuer au milieu des années 1950, Bergeron a créé un mélange de rhum jamaïcain et de rhum martiniquais à base de mélasse vieillie pour imiter le Wray and Nephew et assurer la longévité de sa recette.

En 1953, le Mai Tai effectua son voyage maudit à Hawaï. La compagnie maritime Matson Steamship Lines - qui a depuis été créditée d'avoir fait des îles hawaïennes une destination touristique populaire - a embauché Bergeron pour superviser les menus de cocktails pour les bars de leurs hôtels Royal Hawaiian et Moana Surfrider. Les jus d'ananas et d'orange n'ont infiltré le Mai Tai qu'en 1954, lorsque Bergeron les a utilisés pour sucrer sa recette d'un cocktail plus touristique au Royal Hawaiian Hotel de Waikiki.

Et, malheureusement, cette recette a usurpé l'original dans le cœur des gens — et sur les cartes de cocktails. Le Royal Hawaiian Mai Tai est devenu le symbole du paradis tropical, et aucune vacance hawaïenne n'est complète sans siroter un Mai Tai au bord de la plage. Le cocktail a même un rôle de premier plan dans le film d'Elvis Presley de 1961, Bleu Hawaï. Au début des années 70, le cocktail a même trouvé un fan improbable en l'ancien président Richard Nixon, qui fréquentait Trader Vic's au Statler-Hilton, situé à quelques pâtés de maisons de la Maison Blanche. Il y a même célébré la Saint-Valentin avec sa femme Pat Nixon en 1973.

Le doux Royal Hawaiian Mai Tai s'est adapté en douceur aux jours sombres des cocktails des années 1980, lorsque les jus et sirops achetés en magasin ont remplacé les ingrédients frais. Des jus d'ananas et d'orange en conserve ont été mélangés avec deux rhums, qui étaient génériquement étiquetés comme « rhum brun » et « rhum léger » dans les recettes utilisées par les bars et les restaurants. Les nuances de l'original Wray et Nephew ont été oubliées depuis longtemps. Et tout comme pour le daiquiri et la margarita, il y avait même des mélanges instantanés de Mai Tai, dont un de Trader Vic's.

Aujourd'hui, grâce au renouveau des cocktails, la recette originale du Mai Tai est de retour. "Nous préparons tous des cocktails exotiques aujourd'hui, essayons de restaurer leur crédibilité, et une mauvaise imitation n'arrange pas les choses - c'est pourquoi les cocktails exotiques sont morts en premier lieu", explique le barman Martin Cate de San Francisco rum den Smuggler's Cove. Barmans et amateurs de rhum a pris le relais pour ressusciter la recette originale de Trader Vic, jusqu'à la garniture : Si le cocktail n'est pas garni d'un brin de menthe et d'une coquille de citron vert non dépensée, qui symbolisent un palmier et une île, alors c'est faux.

En 2007, le bar du Merchant Hotel à Belfast, en Irlande du Nord, a atteint la notoriété et un record du monde Guinness en 2008 pour la vente du cocktail le plus cher : un Trader Vic's Mai Tai à 1 475 $, avec le rhum Wray and Nephew original de 17 ans. Il s'est vendu en moins d'un an.

Heureusement, pour ceux qui recherchent un moyen abordable de goûter à l'histoire, un nouveau restaurant dans le quartier coréen de Los Angeles, Here's Looking at You, propose un "Mai Tai presque original" à son menu. Pour imiter les saveurs de la version à base de Wray and Nephew, le barman Allan Katz utilise un mélange de rhum jamaïcain de 17 ans et 99 épreuves, le rhum Smooth Ambler Jamaican Revelation. Le cocktail coûte 26 $, mais Katz dit: "C'est une élévation de toutes les choses que nous avons aimées à propos de cette boisson."

Le Mai Tai à Smuggler's Cove. Photo : Facebook

Conseils de Martin Cate pour un Mai Tai parfait

Qui de mieux pour obtenir des conseils sur le Mai Tai que le barman de San Francisco et amateur de rhum Martin Cate ? Non seulement il vient de sortir un nouveau livre, Smuggler's Cove : cocktails exotiques, rhum et culte du tiki, mais son bar du même nom, vieux de sept ans, a remporté le prix Spirited Award 2016 de Tales of the Cocktail dans la catégorie "Meilleur bar à cocktails américain".

RECETTE : LE MAI TAI
avec l'aimable autorisation de Martin Cate

3/4 once de jus de citron vert frais
1/2 once de curaçao orange (Pierre Ferrand de préférence)
1/4 once d'orgeat
1/4 oz de sirop simple demerara riche (avec un rapport eau/sucre de 2:1) - utilisez du vrai sucre corsé dans cette boisson
2 onces d'alambic vieilli ou de rhum mélangé

Mélanger tous les ingrédients avec 12 onces de glace pilée et quelques cubes dans un shaker. Agiter jusqu'à refroidissement et verser - glace et tout - dans un double verre à l'ancienne. Garnir d'une coquille de citron vert et d'un brin de menthe. Quelques notes:

1) Le jus de citron vert frais est essentiel. Lorsque vous pressez, n'appuyez pas trop fort - extrayez le jus, pas la moelle amère.

2) Le Mai Tai ne contient pas de jus d'ananas. Ou du jus d'orange. Ou tout autre jus en plus du citron vert. Il y a une recette. Il nous a été transmis par Trader Vic. Ce n'est pas quelque chose de "tropical" que vous mélangez simplement.

3) Historiquement, il n'y a pas de flotteur "rhum brun". Ce n'est pas dans la recette originale. Au San Francisco Trader Vic's dans les années 1970, il y avait un vieil habitué qui aimait le sien avec un flotteur d'un rhum 151 Demerara. Le personnel l'appelait "Old Way", non pas parce que c'était une vieille recette, mais littéralement parce que le patron était vieux !

4) Trader Vic's n'utilise pas de parapluies. Le Marchand ne les aimait pas, et ils n'étaient jamais dans ses Mai Tais.

5) Le Mai Tai est simplement garni de la moitié d'une coquille de citron vert et d'un brin de menthe fraîche, conçu pour ressembler à une petite île et à un palmier à la surface de votre boisson : parfumé, attrayant et simple. Aujourd'hui, Vic's utilise également une sélection d'ananas et de cerises, mais ce n'est pas traditionnel.

6) Ce cocktail est né avec du rhum jamaïcain 100% potstill vieilli au moins 17 ans. Riche en saveurs de corps et de chêne, il n'y a pas de substitut exact aujourd'hui, mais recherchez des rhums à base de mélasse en pot et en colonne à 100 pour cent. Tout comme la margarita est le véhicule de livraison parfait pour une large gamme de tequilas, le Mai Tai est un véhicule de livraison élégamment simple conçu pour accentuer et mettre en valeur le bon rhum. Que vous mélangeiez des rhums ou que vous utilisiez même du rhum agricole dans votre mélange, ce qui compte, c'est la saveur et le corps. Faites-le simplement avec des rhums audacieux et sans vergogne. Marques suggérées : Appleton Estate Reserve Blend, Denizen Merchant’s Reserve.

7) La boisson n'est pas mélangée. Il est secoué jusqu'à ce qu'il soit frais et givré, puis servi avec la même glace que vous avez secouée. C'est la tradition des cocktails exotiques, et vous devriez l'adopter. Ne secouez pas avec la moitié du citron vert dans le shaker - cela extrait trop d'huiles et d'amertume dans la boisson, et la peau ne doit pas être coulée. Il est censé être posé sur le dessus.

8) La glace pilée et fraîchement préparée est la clé. Pas de granulés de glace gonflés. Le broyage de bons cubes froids et durs juste avant le service crée la sensation en bouche, la dilution correcte et le refroidissement souhaités par le commerçant.

9) Servir dans une large bouche double rochers pour vraiment profiter des arômes frais et éclatants. Sentez ce verre givré dans vos mains. Buvez à fond et laissez la détente des îles au crépuscule vous envahir.

Variations de Mai Tai à la Maison Premiere de New York. Photo : Solares/Mangeur

Variantes

Parce que le Mai Tai est devenu le cocktail le plus bâtard au monde, selon Cate, les barmans et les amateurs de cocktails rejettent généralement toute variation. "L'objectif devrait être de célébrer sa recette réelle, et non de répéter les choses dévolues qu'elle est devenues", a déclaré Cate. Au lieu d'essayer d'habiller le Mai Tai avec des spiritueux et des jus aromatisés, il suggère de faire l'orgeat avec différentes noix, comme l'orgeat de noix de macadamia ou l'orgeat de noisette, pour une touche subtile. Ou échangez les rhums avec d'autres spiritueux, comme Trader Vic lui-même aimait le faire. Les deux favoris de Cate sont le Honi Honi au bourbon et le Pinky Gonzalez à la tequila. Ou essayez sa recette Sparkling Mai Tai, qui célèbre les saveurs originales du cocktail :

RECETTE : MAI TAI PÉTILLANT DE MARTIN CATE

1⁄4 once de jus de citron vert frais
1⁄4 once d'orgeat
1⁄2 once Pierre Ferrand Dry Curaçao
1⁄4 once de rhum noir mélangé overproof (par exemple Hamilton Guyana 151)
1⁄2 once de rhum vieilli mélangé (par exemple, Denizen Merchant’s Reserve)
4 onces de vin mousseux réfrigéré
Torsade de citron vert et feuille de menthe

Versez tous les ingrédients sauf le vin mousseux dans un verre à mélange. Remuer avec de la glace pilée ou en cubes. Filtrer dans une flûte ou une coupe à champagne réfrigérée et garnir de vin mousseux, puis garnir d'un zeste de citron vert et d'une feuille de menthe.


  • Glace pilée
  • 1 ½ onces de rhum blanc ou autre rhum non aromatisé
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert frais
  • ½ once de liqueur d'orange ou 1 cuillère à soupe de jus d'orange
  • 1 cuillère à soupe d'orgeat (voir Astuce)
  • ½ once de rhum brun
  • ⅛ cuillère à café de cannelle moulue
  • Tranche de citron vert, brin de menthe et/ou fleur comestible bio pour la garniture

Remplissez un verre à ras bord de glace pilée. Placez plus de glace dans un shaker, ajoutez du rhum blanc, du jus de citron vert, de la liqueur d'orange (ou du jus d'orange) et de l'orgeat dans le shaker. Couvrir et agiter jusqu'à ce qu'il soit refroidi. Filtrer dans le verre préparé. Versez délicatement du rhum brun sur le dessus de la boisson (vous pouvez le passer sur le dos d'une cuillère dans le haut du verre pour le "flotter"). Saupoudrer le dessus de la boisson de cannelle, puis garnir d'une tranche de citron vert, d'un brin de menthe et/ou d'une fleur, si désiré.

Astuce : Orgeat est un sirop d'amande douce aux notes florales. Si vous ne gardez pas d'orgeat à portée de main, vous pouvez mélanger cette substitution rapide : Combinez 1 c. miel, 1 c. eau chaude et 1/8 c. extrait d'amande dans un petit bol remuer jusqu'à ce que le miel soit complètement dissous. Laisser refroidir complètement avant utilisation. Donne assez pour 2 verres.


Comment faire un Mai Tai tropical, selon les experts

Un mélange délicat d'agrumes, avec des notes d'amande et un rhum fumé, les Mai Tais d'Hawaï sont à la fois incroyablement forts et délicieusement sucrés. Les touristes adorent les commander (ils sont joliment garnis d'un morceau d'ananas ou d'un parapluie en papier) et c'est une boisson incontournable que les habitants d'Hawaï n'ont pas honte de commander (lire : ils sont forts).

De plus, ils sont un buzz de plage délicieusement Instagrammable.

Le Scratch Mai Tai du Royal Hawaiian de leur célèbre Mai Tai Bar à Waikiki.

Bien que le Mai Tai ressemble presque trop parfait à côté d'une plage hawaïenne, il n'est pas originaire d'Hawaï.

Victor J. Bergeron, propriétaire de la célèbre chaîne de restaurants à thème polynésien Trader Vic's, affirme avoir inventé le cocktail tropical dans son restaurant du nord de la Californie en 1944.

La légende raconte que Bergeron a secoué les ingrédients d'origine avec de la glace pilée et a remis le nouveau cocktail à son ami en visite de Tahiti. Elle a pris une gorgée et a dit "Maita'i Roa Ae", qui, en tahitien, signifie "bon" ou familièrement, "hors de ce monde - le meilleur".

(Remarque : le rival amical de Bergeron, Don the Beachcomber, a fait valoir qu'il était le créateur du Mai Tai, bien que sa boisson varie légèrement.)

La recette originale de Mai Tai de Trader Vic était faite de rhum jamaïcain doré,
jus de citron vert, liqueur de curaçao à l'orange, sirop Rock Candy et orgeat français,
secoué avec de la glace pilée.

Bergeron a apporté le Mai Tai à Hawaï en 1955 lorsqu'il a élaboré une recette spéciale pour l'emblématique Royal Hawaiian Resort à Waikiki, et l'engouement pour le Mai Tai a décollé. Avec l'ajout de jus de fruits tels que le jus d'ananas et d'orange, le Mai Tai est devenu un cocktail plus sucré et plus buvable (par opposition à la recette originale de Trader Vic à base de rhum et de citron vert).

La plupart des restaurants d'Hawaï incluent une version du Mai Tai, mais le Royal Hawaiian a eu 60 ans pour maîtriser l'art de la boisson - et il dispose d'un Mai Tai Bar officiel en bord de plage avec un délicieux arsenal de cocktails pour le prouver.

"Nous n'avons pas inventé le Mai Tai", a déclaré au HuffPost Kui Wright, barman en chef du Royal Hawaiian. « L'avons-nous perfectionné ? Oui.

C'est pourquoi nous sommes allés voir le mixologue expert du complexe pour découvrir les secrets d'un Mai Tai parfait. Ci-dessous, 5 étapes pour préparer un Mai Tai délicieusement tropical et approuvé par Hawaï.

Pour créer votre propre Mai Tai, vous aurez besoin des ingrédients de base : un jus d'agrumes (comme le citron vert, l'orange ou l'ananas), du sirop d'orgeat, de la liqueur de curaçao à l'orange et un rhum brun (pour le flotteur).

Le Royal Hawaiian mélange ses boissons avec des jus d'ananas et d'orange fraîchement pressés. Le jus frais épais et pulpeux "a beaucoup de corps pour retenir l'alcool", dit Wright. "C'est ce qui rend nos [Mai Tais] si bons."

Versez 1 once. rhum blanc, 1/2 oz. sirop d'orge, 1/2 oz. Curaçao orange, 2 oz. jus d'ananas et 1 oz. jus d'orange dans un verre sur glace.

Peu importe l'ordre dans lequel vous versez ces premiers ingrédients, car vous les combinerez soigneusement à l'étape suivante. Si vous souhaitez expérimenter différentes saveurs, c'est le meilleur moment pour les ajouter.

Le Mai Tai Bar, par exemple, propose un Royal Mai Tai qui contient des cerises au marasquin en purée avec de l'extrait de vanille et un gingembre Mai Tai DeGeneres (fait spécialement pour Ellen DeGeneres alors qu'elle était invitée du complexe) qui comprend Domaine de Canton Ginger Liqueur.

Versez la concoction, y compris la glace, dans une autre tasse. Versez-le d'avant en arrière entre les deux tasses jusqu'à ce qu'il soit bien mélangé.

"C'est une technique importante", dit Wright. Après le versement, "vous avez toutes ces différentes saveurs toutes superposées. Nous le roulons d'avant en arrière pour qu'il lie vraiment tout l'alcool et les jus ensemble et la première gorgée sera une saveur cohérente."

4. Complétez le tout.

Bien que le fait de compléter le Mai Tai avec du rhum brun n'ait pas été inclus dans la recette originale de Bergeron, les Mai Tais fabriqués à la main à Hawaï sont célèbres pour le flotteur de rhum brun sur le dessus, qui donne à la boisson son aspect ombré.

"Quand vous pensez à un Mai Tai, vous pensez à cette [coloration] bicolore", dit Wright. "Vous allez avoir ce rhum foncé en haut et le rhum plus léger en bas. C'est à ce moment-là que vous savez que vous avez un Mai Tai.

Ajoutez votre flotteur en versant du rhum brun sur le dessus de la boisson. Wright suggère d'utiliser Whalers Rum Original Dark car il a une saveur plus fumée.

5. Décorez et dégustez.

Décorez votre verre d'une tranche d'ananas, d'une cerise, d'un quartier de citron vert ou d'une feuille de menthe - tout ce que votre cœur désire !

Le Mai Tai peut être apprécié de plusieurs manières. Vous pouvez mélanger l'ensemble du cocktail (pour que le flotteur se mélange au corps doré), puis goûter. Ou, vous pouvez retirer votre paille du verre pendant que vous sirotez, de sorte que le flotteur de rhum pénètre dans la paille en dernier.

Plus important encore, essayez de profiter du cocktail au bord de la plage - c'est le meilleur ingrédient que vous puissiez ajouter. Prenez-le de nous :

Le Scratch Mai Tai, le Royal Mai Tai et le Mai Tai Degeneres au Royal Hawaiian's Mai Tai Bar, donnant sur la plage de Waikiki.


Recette originale de Mai Tai

Le cocktail Mai Tai original a été créé par « Trader Vic » Bergeron en 1944 et amené à Hawaï en 1953, où il a été servi pour la première fois à l'hôtel The Royal Hawaiian. Beaucoup ont essayé d'améliorer cette recette, qui est le plus vénéré et le plus apprécié de tous les cocktails hawaïens.

Aujourd'hui, c'est le cocktail signature du Mai Tai Bar en bord de mer du Royal Hawaiian, connu pour sa musique tropicale vibrante et ses divertissements locaux en direct. Le cadre idéal pour profiter de la scène de Waikiki, le légendaire Mai Tai Bar ouvre la voie à une romance de classe mondiale et à une détente élégante. À quelques pas de la plage de Waikiki, il offre l'atmosphère idéale pour siroter des cocktails exotiques artisanaux tout en profitant d'une vue imprenable sur Diamond Head et l'océan Pacifique.


Mai Tai

Étaler les amandes en une seule couche sur une plaque à pâtisserie à rebords. Cuire au four pendant 5 à 7 minutes, en remuant à mi-cuisson, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés.

Transférez immédiatement les amandes dans un robot culinaire et remuez pendant 10 secondes, ou jusqu'à ce qu'elles soient grossièrement moulues.

Dans une petite casserole, chauffer le sucre et l'eau à feu moyen, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que le sucre se dissolve et que le mélange mijote. Incorporer la poudre d'amandes et remettre sur feu doux. Retirer du feu et recouvrir. Laisser reposer à température ambiante pendant 3 heures ou jusqu'à 8.

Filtrer le sirop à travers une double couche d'étamine dans un pot de pinte. Incorporer le brandy et l'eau de fleur d'oranger. Réfrigérer jusqu'au moment de l'utiliser. Remarque : le sirop peut être conservé au réfrigérateur jusqu'à 2 semaines.

Pour faire le Mai Tai : Remplissez un shaker à moitié de glaçons. Ajouter les rhums, le jus de citron vert, le Grand Marnier, le sirop d'orgeat et un trait d'amer. Agiter vigoureusement jusqu'à ce que l'extérieur du shaker soit givré.

Remplissez un verre à whisky avec de la glace pilée et passez le Mai Tai dessus. Garnir d'un brin de menthe, d'une rondelle de citron vert et d'une cerise. Prendre plaisir!


    1. Mélangez le rhum argenté ou doré, le jus de citron vert, le rhum vieilli, la liqueur d'orange, le sirop d'amande et le sirop simple dans un shaker. Recouvrir de glaçons et agiter vigoureusement. Filtrer dans un verre à whisky rempli de glace fraîche pilée. Faites flotter le rhum jamaïcain sur le dessus, si vous le souhaitez. Décorez avec le brin de menthe.

    Réimprimé avec la permission de l'éditeur, Houghton Mifflin Harcourt, de 101 boissons tropicales par Kim Haasarud. Photographie par Alexandra Grablewski. Droit d'auteur 2013.


    Latitude 29 Mai Tai

    Le Mai Tai est le porte-flambeau par excellence du Tiki et sa boisson phare. Il a fait son incursion fleurie dans la culture américaine entre les années 1930 et 1950, grâce à des entrepreneurs à l'esprit tropical comme Ernest Raymond Beaumont Gantt (alias Donn Beach) et Victor Jules Bergeron (alias Trader Vic). Ensuite, il a subi une mauvaise utilisation dans les années 1980 et 1990, qui ont vu son amalgame autrefois vierge de rhums, de liqueur d'orange, de jus de citron vert, d'orgeat et de sirop simple entaché par l'inclusion de jus de fruits et d'édulcorants artificiels. Heureusement, la dernière partie des années 2000 a vu un renouveau de Tiki qui a restauré le cocktail à ses hauteurs autrefois nobles.

    Cette recette classique vient de l'historien de Tiki Jeff "Beachbum" Berry, le propriétaire de l'ode de la Nouvelle-Orléans à Tikidom, Latitude 29. La recette n'est pas tant une variation de la boisson qu'une reconstitution fidèle d'une recette originale, mais ce qui est spécifié sont les rhums utilisés dans la version Berry. Bien que les deux marques soient populaires, il est possible d'être dans un marché où vous ne pouvez pas trouver le rhum jamaïcain Coruba ou le Rhum Clément V.S.O.P. Dans ce cas, le mieux est de trouver une approximation proche de chacun, comme un autre rhum jamaïcain noir pour remplacer le Coruba.

    Le Rhum agricole, la recette du Rhum Clément dans le Berry, est un type de rhum fabriqué avec de la canne à sucre plutôt que de la mélasse. Cela donne à l'esprit des notes vives, florales et parfois herbacées ou végétales. Le vieux dans le nom fait référence au fait que le rhum est vieilli pendant au moins trois ans, donc si vous optez pour un rhum agricole différent, assurez-vous qu'il est vieilli pour reproduire au mieux le Latitude 29 Mai Tai.

    Un autre aspect de cette version particulière de la boisson intemporelle est l'utilisation de l'orgeat Latitude 29 Formula. Cet orgeat est fabriqué par Orgeat Works, une entreprise spécialisée dans les sirops de bar pour l'artisanat Tiki. Le fondateur Adam Kolesar a travaillé avec Berry pour créer un orgeat spécialement conçu pour les Mai Tais de Latitude, et qui est une approximation proche du sirop que Trader Vic aurait utilisé en 1944. Il est disponible à la vente en ligne pour tous vos besoins en Mai Tai.


    Vous vous êtes probablement retrouvé ici parce que vous êtes un amoureux du Mai Tai ! Bienvenue! Mon mari et moi étions à Hawaï il y a quelques semaines où nous avons essayé beaucoup de Mai Tais ! L'un de nos favoris absolus est venu de La maison de Halekulani sans clé! C'est un magnifique restaurant surplombant la plage de Waikiki avec les belles eaux aquatiques.

    Mon mari est devenu un grand connaisseur de Mai Tai pendant notre séjour, et il les fabrique déjà à la maison maintenant aussi! Heureusement, Halekulani’s partage sa célèbre recette pour que nous puissions tous en profiter ! Maintenant, vous n'aurez pas tout à fait les vues magnifiques, mais bon, vos amis vont mendier pour l'incroyable recette de Mai Tai !

    Voici quelques photos de téléphone que j'ai prises pendant que j'étais sur l'île, j'avais vraiment l'impression d'être au paradis !

    Maintenant, ne regardez pas cette recette de mai tai et pensez que je n'ai aucune idée de ce que sont ces ingrédients, je ne pourrai jamais faire ça parce que c'est exactement ce que j'ai fait au début, mais mon mari a marché moi à travers eux tous et c'est vraiment beaucoup plus simple qu'il n'y paraît.


    Voir la vidéo: How to Make a Mai Tai Cocktail Home. Pro. Expert (Février 2023).